Inforpress Mosteiros: Criação de agência municipal para atrair oportunidades de investimentos é apostas da câmara ANP Trafic d’armes à Tahoua : 6 personnes arrêtées et une importante quantité d’armes, de minutions et de carburant saisie à Kao AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les pompiers civils, des agents de développement en mission (feature) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Création d’un marché des capitaux islamiques de l’UMOA (communiqué) GNA Rawlings’ Legacy: Economic Reforms and Impact on the ordinary Ghanaian GNA KMA to evict traders from pavement by February 1 GNA Census Management Team solicits MOFA’s support GNA P’Bay’s ‘Steppa’ single sparks viral dance challenge GNA GFA to investigate bribery allegations involving RTU and Nkoranza Warrior AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Un nouveau bâtiment de trois salles de classe à l’EPP Sandalla

Côte d’Ivoire-AIP/ L’Union européenne récompense les lauréats du concours “Fresques murales pour la paix”


  19 Décembre      12        Société (27798),

   

Abidjan, 19 déc 2020 (AIP) – La représentation de l’Union européenne (UE) en Côte d’Ivoire a récompensé, jeudi 17 décembre 2020, au lycée municipal de Port-Bouët, les trois établissements scolaires, à savoir le lycée municipal de Port-Bouët, le lycée moderne d’Abobo, et celui d’Attécoubé  ayant participé au concours  “fresques murales pour la paix”.

Ce concours s’inscrit dans le cadre du projet de lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre. Il vise la sensibilisation en milieu scolaire pour des élections sans violence et sans armes, et est aussi une opportunité pour les élèves de faire montre de leur talent artistique. Cette compétition a été organisée en collaboration avec l’Organisation non gouvernementale (ONG) Coginta.

Les trois écoles sélectionnées en collaboration avec les différentes directions régionales de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle ont conçu dans chaque établissement un projet de fresque exprimant un message de paix et prévenant les violences armées sur le thème « Oui à la paix, non aux armes ».

Les  lycées participants n’ont pu être départagés par le jury, au regard de la qualité artistique des fresques et de la pertinence du message véhiculé sur les dangers de l’utilisation des armes, selon le chef de projet de l’ONG Coginta, Registre Barou.

Selon lui, “confier la réalisation de ces fresques aux élèves, c’est reconnaître l’enjeu que représente la jeunesse pour cette question, et comprendre qu’elle est la plus vulnérable. Il s’agit aussi de comprendre qu’il appartient aux jeunes de construire l’avenir”.

Pour le représentant de UE, Diop Mody il s’agit de permettre aux jeunes, à travers cette compétition, d’être des ambassadeurs de paix et d’apaisement aussi bien dans leurs familles, leurs communautés tant en période électorale qu’ordinaire.

Les 10 élèves de chaque établissement ont reçu du matériel didactique, sportif et d’art plastique.

Dans la même catégorie