GNA LiPF engages 50,000 sub holder farmers in two years GNA Covid-19 vaccine doesn’t cause infertility GNA Osei-Owusu refutes Minority’s claim of rejecting three nominees AGP N’Zérékoré/société : Le corps d’un homme lynché découvert au quartier Horoya AGP Kankan/société: Décès de l’Evêque du diocèse de Kankan des suites de covid-19 AGP Dubréka/Société: Calvaire des usagers de la route Dubréka-Falessadé AGP Guinée/Société: Pas de mobilisation à l’occasion de la journée internationale de la femme AGP Guinée/transport: Vers la numérisation de la délivrance des documents de transport APS RIPOSTE CONTRE LE COVID-19 : DES DÉBUTS DIFFICILES, AVEC ‘’UN MANQUE CRIANT DE MOYENS’’ APS FIÈVRE JAUNE : LE DISTRICT SANITAIRE DE TAMBACOUNDA A VACCINÉ 94 % DE SA CIBLE

Côte d’Ivoire-AIP/ Lutte contre les feux de brousse : La campagne nationale 2021 lancée à Didiévi


  6 Février      21        Divers (992),

   

Yamoussoukro , 06 fév 2021 (AIP) – La directrice générale des forêts et de la faune, Colonel-major Zouzou Mailly Elvire-Joëlle, qui représentait le ministre des Eaux et Forêts, a lancé vendredi 5 février 2021, à Didiévi, la campagne nationale 2021 de lutte contre les feux de brousse.

« Donner une seconde vie à nos forêts en disant stop aux feux de brousse », tel est le thème qui va rythmer la campagne contre les feux dévastateurs des forêts ivoiriennes.

Selon les organisateurs, Didiévi a été choisi cette année dans le but d’apporter aux populations la compassion du gouvernement suite aux décès que la localité a enregistré en 2020 du fait des feux et également encourager son maire, Dr Brice Kouassi pour son engagement personnel dans la lutte.

« Il a décidé d’appuyer le service local en moyens pour sensibiliser les populations des 143 villages du département et cela était à saluer », a expliqué le secrétaire exécutif du comité national de défense de la forêt et de la lutte contre les feux de brousse, colonel Kassamba Aboubacar.

En 2020, les flammes ont parcouru plusieurs dizaines de milliers d’hectares de forêt mettant à mal le couvert forestier déjà fortement détruit, rappelle-t-on.

« De 2016 à 2020, on déplore en Côte d’Ivoire le décès de trois personnes et environ une perte de 20.000 hectares de plantations agricoles qui sont parties en fumée », a indiqué le colonel-major Zouzou Mailly.

En vue de parvenir à réduire les effets de ces incendies incontrôlés, le gouvernement privilégie les méthodes de proximité et de solidarité car selon la directrice générale des forêts et de la faune, « les feux de brousse ne sont pas une fatalité. Ils relèvent de la responsabilité des humains. Il est donc possible d’agir et d’amoindrir leur impact ».

Dans la même catégorie