GNA One dead, three injured in Volta Region secessionist disturbance AIP Visite d’Etat dans la Marahoué : Plaidoyer pour un appui technique et financier aux femmes du vivrier de Zuénoula AIP Alassane Ouattara invite les jeunes au travail pour consolider la paix AIP Identification: Le DG de l’ONECI à Bouaké pour s’enquérir de la situation de l’opération sur le terrain AIP Le secrétaire d’État chargé du service civique vante les mérites de son département AIP Des blogueuses se forment à la prévention des discours de haine sur les réseaux sociaux AIP La coordination RHDP du Kabadougou lance sa précampagne AIP Deux comités de veille et de prévention des conflits installés à Bondoukou APS DES JEUNES PÉPITES DE LA CAN U17 COMMENCENT À QUITTER LEUR NID APS BAISSE DE PLUS DE 50 % DES NOUVEAUX CAS DE COVID DANS AU MOINS 6 PAYS AFRICAINS

Côte d’Ivoire-AIP/ Marche de l’opposition: situation calme dans le Béré


  13 Août      10        Politique (11370),

   

Abidjan, 13 août 2020 (AIP)- La situation est restée calme, jeudi 13 août 2020 dans la région du Béré (Mankono), les populations n’ayant pas suivi l’appel à manifester lancé par des leaders politiques de l’opposition, pour disent-il, s’opposer à un troisième mandat du président Alassane Ouattara.

Très tôt jeudi matin, les services de police avec à leur tête le commissaire Troukolé Bi Giscard, ont déployé deux groupes d’interventions mobiles et trois groupes d’interventions statiques dans toute la ville de Mankono, pour prévenir et contenir d’éventuelles marches de jeunes de l’opposition.

Cependant, ces dispositifs dissuasifs, comme l’a signifié le commissaire de police de Mankono, n’ont été que formalités, car aucun signe de marche ou de rassemblement n’a été signalé dans la ville.

« Depuis 06 heures du matin, nous sommes en patrouille dans toute la ville, la situation reste calme et stable. Les populations vaquent en toute quiétude à leurs différentes occupations. Toutefois, des dispositions ont été prises pour parer à toutes éventualités » a confié à l’AIP, le chef de service du commissariat de Mankono, Troukolé Bi Giscard.

Le constat est le même dans les autres départements de la région du Béré, à savoir Kounahiri et Dianra.

À Kounahiri, le maire Bomisso Gérald, a rassuré du calme et de la tranquillité qui y régnaient malgré qu’aucun dispositif sécuritaire n’ait été mis en place.

L’adjudant-chef Go Bi de la gendarmerie de Dianra a indiqué, selon ses propres termes, que toutes les activités se déroulaient dans un calme plat dans la localité.

Dans la même catégorie