AGP  Gabon/PDG-Oyem : le conseil provincial adopte des recommandations fortes AGP Gabon/1er congrès ordinaire du RPM : plusieurs réformes et une motion de l’unité de l’opposition adoptées AGP  Gabon/Conseils provinciaux du PDG : les militants invitent Ali Bongo à se porter candidat en 2023 ANP Décès de Hamsou Garba, une des figures de la culture nigérienne ACI Céphas Ewangui sollicite l’implication de la société civile dans la réalisation des projets ANP Ouverture à Paris de la 2ème Table Ronde des bailleurs et des partenaires au développement du Niger AMI Colloque à Nouakchott sur les relations Mauritano-Emiraties AMI La Première Dame: Nous devons être fiers de la proximité des services des personnes handicapées et de la mobilisation de ressources de l’Etat dans leur intérêt APS Les Lions peuvent être fiers de leur parcours ,selon Kalidou Koulibaly APS Oumar Pène reçoit le ‘’Prix de l’Excellence’’ de la CEDEAO pour son ‘’engagement’’

Côte d’Ivoire- AIP/ Orange veut accompagner la digitalisation des services agricoles


  25 Novembre      13        Agriculture (3294), Technologie (718),

   

Abidjan, 24 nov 2022 (AIP)- La société de télécommunication Orange Côte d’Ivoire s’est engagée dans une politique de digitalisation des services agricoles, en vue d’accroître la productivité afin de contribuer à l’autosuffisance alimentaire.

Cet accompagnement de la chaine de valeur agricole a été présenté lors d’un panel portant sur « La digitalisation comme levier d’optimisation de la productivité agricole », tenu jeudi 24 novembre 2022, l’occasion de la 11ème édition de Orange Business Live, un rendez-vous mensuel d’Orange Côte d’Ivoire dédié aux échanges sur la transformation digitale des entreprises.

Ont animé le panel, un spécialiste Agriculture numérique du Bureau régional pour l’Afrique de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), Ken Lohento, le co-fondateur de l’entreprise Sowit, Hamza Rkha Chaham, intervenus par webinaire et la directrice adjointe Innovation & Solutions B2B d’Orange Côte d’Ivoire, Latifa Diack, en présidentiel, au siège de l’entreprise à Abidjan.

Digitaliser la filière agricole consiste à utiliser des solutions technologiques, à l’exemple des capteurs, les drones, des satellites, de réseau de collectivité, la 4G et la 5G, le réseau de téléphonie pour concevoir des solutions plus adaptées aux besoins des acteurs de la chaine agricole.

Il s’agit d’accompagner les différents services, depuis la production des intrants, la récolte, la transformation et la distribution, à travers la fourniture de solutions technologiques appropriées, ergonomiques, qui permettent d’apporter des réponses aux défis des acteurs de la chaine.

Des informations précises sont livrées au niveau de la météo, de l’utilisation des intrants, de l’usage des produits phytosanitaires, afin d’accroitre la quantité et la qualité de la production, la qualité en plus de la traçabilité des produits agricoles et paiement, de faciliter l’achat de matières premières, de financer des acteurs de la filière. Le digital permet une transformation progressive du secteur agricole pour répondre à la problématique de l’autosuffisance alimentaire et du développement durable, a expliqué Latifa Diack.

En Afrique, environ 50 % des populations utilisent le téléphone mobile. Une large proportion des populations n’a pas accès à la digitalisation. Le représentant de la FAO a recommandé l’usage des radio locales dans les communautés territoriales, la sensibilisation à partir des serveurs vocaux, l’usage des langues locales, en complémentarité de la digitalisation des services agricoles pour mieux accroitre la productivité.

De nombreux pays africains, à l’exemple du Soudan du sud, le Kenya, le Bénin se sont investis dans la transformation agricole par la digitalisation. Mais il est important d’œuvre pour réduire la fracture numérique que connait les pays, a soutenu Ken Lohento.

En Afrique, l’usage du digital dans l’agriculture est accentué au niveau du conseil agricole (40%), de l’accès au marché, le e-commerce (30%), ensuite la chaine d’approvisionnement et l’accès aux financement qui constitue 15% des cas d’usage.

La contribution d’Orange CI à la digitalisation de l’agriculture se situe au niveau de la création des services de valeur ajouté, le mobile money, le service financier, l’enrôlement et la géolocalisation des parcelles, la traçabilité de la chaine de valeur.

En fin de panel, les Etats ont été encouragés à intégrer la digitalisation dans la chaine de valeur agricole afin d’encourager les jeunes à l’agriculture, aboutir à l’autosuffisance alimentaire, et contribuer au développement durable de la filière.

Dans la même catégorie