MAP M. Bourita à Bamako porteur d’un message d’encouragement, d’amitié et de solidarité APS UN PROJET D’ASSISTANCE SOUS FORME DE TRANSFERTS MONÉTAIRES CIBLE PLUS DE 145.000 PERSONNES DANS 12 DÉPARTEMENTS APS MACKY SALL : « LE TER VA DÉMARRER DANS LES PROCHAINS MOIS » AIP Côte d’Ivoire –AIP / Le journal  » l’Inter  » rafle le prix du meilleur organe de presse de la CAIDP ANP Des journalistes ouest-africains en formation sur la lutte contre les crimes économiques et financiers ANP Rencontre des Cadres de la Communication : Les participants recommandent un rehaussement des subventions allouées au secteur APS LE PRÉSIDENT SALL PRESSE LE GOUVERNEMENT D’ACCÉLÉRER LES RÉFORMES DANS PLUSIEURS SECTEURS APS AGROÉCOLOGIE : DES ORGANISATIONS PAYSANNES ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE PEAUFINENT LEUR CONTRIBUTION À LA POLITIQUE AGRICOLE NATIONALE APS MAGAL 2020 : SONATEL RENFORCE SA PRÉSENCE APS VERS UN ALLÉGEMENT FISCAL POUR LA PRESSE ET LE TOURISME SUR LA PÉRIODE 2020-2021

Côte d’Ivoire-AIP/ Passation de charges à la Commission régionale des droits de l’Homme du Béré


  9 Septembre      9        Droits de l'Homme (391),

   

Mankono, 08 sept 2020 (AIP)-Le nouveau président de la Commission régionale des droits de l’Homme (CRDH) du Béré, Gouandeu Gonkapieu Armel, a officiellement pris fonction, le lundi 07 septembre 2020,  en remplacement de Kouakou Thierry Koffi junior, mutée dans la région de la Mé, à l’issue d’une passation de charges effectuée dans les locaux de la CRDH à Mankono.

M. Gouandeu Gonkapieu Armel était précédemment président de la Commission Régionale des Droits de l’Homme de la région du Tonpki, fait-on savoir.

« Je me réjouis du travail abattu et je suis convaincu que mon successeur fera pareil et même mieux pour protéger et renforcer les droits des hommes à Mankono », a déclaré M. Kouakou, qui a été félicité par les participants pour le dynamisme qu’il a apporté à la CRDH du Béré en informant et en rapprochant les populations des principes élémentaires des droits de l’hommes.

« Je remercie mon prédécesseur pour le travail abattu. Ma mission sonne comme un défi », a fait savoir, M. Gouandeu, qui dit compter sur l’étroite collaboration avec les chefs de services, les dignitaires religieux, les chefs traditionnels et les populations.

Dans la même catégorie