ANP CEDEAO : Le parlement adopte la stratégie régionale de cybersécurité et de lutte contre la cybercriminalité ANP Le Président de la commission de la CEDEAO dresse l’état de la communauté AGP Guinée/COCAN 2025 : L’entreprise Guinéa Business Marketing propose son expertise au comité de pilotage AGP Kankan/santé: 128 enfants diabétiques recensés dont 31 décès AGP Boké/Société: Le DG de la CNSS désigné citoyen d’honneur de la préfecture AGP Boké/Politique: Le ministre de la communication remercie la population pour la réélection du président Alpha Condé GNA Fidelity Bank Ghana relocates two branches; merges two branches GNA National Security Coordinator passes on GNA IoD-Gh elects eleven-member Board GNA COVID-19: Drivers appeal for PPEs

Côte d’Ivoire-AIP/ Plusieurs candidats aux examens scolaires non inscrits à M’Bahiakro


  12 Décembre      9        Education (4094),

   

M’Bahiakro, 12 déc 2020 (AIP)- Plusieurs élèves en classes d’examens ne sont pas encore inscrits à M’Bahiakro, ont révélé les responsables des différents établissements scolaires du département au cours d’une réunion initiée jeudi 10 octobre 2020 par le préfet sur la situation de l’école dans le département et présidée par le sous-préfet Séka Akichi Armand.

Il ressort des exposés faits par le proviseur du lycée moderne, les directeurs des études des établissements secondaires privés et l’inspecteur de l’enseignement préscolaire et primaire que nombreux sont les élèves en classes d’examens, tant au primaire qu’au secondaire, qui n’ont encore payé leurs droits d’examens alors que la date butoir pour cette opération est fixée au vendredi 11 décembre 2020.

Au lycée moderne par exemple, ils sont 50 élèves en classe de terminale et 200 en troisième à n’avoir pas payé ce droit d’examens fixés respectivement à 5000 FCFA et 2000 CFA par candidat. Dans le primaire, 178 élèves sont concernés.
Une alerte a donc été lancée par le sous-préfet ainsi que les responsables des établissements à l’endroit des parents d’élèves afin de régulariser la situation de leurs enfants. Un appel a été aussi lancé en direction des personnes de bonne volonté pouvant aider à résoudre cette situation.

Les échanges au cours de cette rencontre initialement prévus autour du phénomène des départs anticipés en congés comme principal point de discussion, ont plutôt tourné autour des inscriptions physiques, le paiement des quittances de droits d’examens et les frais annexes.

La contestation des frais annexes sont, aux dires des responsables des conseils scolaires des élèves, la cause d’une tentative de boycott des cours en début de semaine par un groupe d’élèves qui ont délogé leurs camarades des salles de classe. Cette manœuvre avait échoué grâce à la prompte l’intervention des forces de l’ordre.

Les mesures sécuritaires seront maintenues autour des écoles, a rassuré le sous-préfet au de cette réunion, demandant aux élèves de ne pas céder à la manipulation des fauteurs de troubles dans les établissements scolaires.

Dans la même catégorie