MAP « Appel de Tanger »: Le processus d’exclusion de la pseudo rasd de l’Union Africaine est initié (média africain) APS A Neuchâtel Xamax, Amadou Dia Ndiaye veut ‘’ouvrir une nouvelle page’’ de sa carrière APS Le pilote du président Houphouët-Boigny donné en exemple à la jeune génération par un journaliste ivoirien APS Amélioration du cadre de vie : 500 jeunes seront recrutés à Kolda (ministre) ANP CHAN ALGÉRIE 2023: le Niger termine 4ème de la compétition ACI Les sénateurs appelés à chercher l’excellence dans les actions de contrôle parlementaire ACI Handball: Younès Tatby confirmé comme sélectionneur des Diables rouges séniors dames jusqu’en 2024 MAP Le Complexe Mohammed VI, « un joyau sportif » et « une infrastructure unique en Afrique » (Journal malien) MAP Bulletin d’informations économiques africaines 1/3 AIP Première journée portes ouvertes au lycée Thanry: Des résultats « non reluisants » (Proviseur)

Côte d’Ivoire-AIP/ Premières Journées de la propriété intellectuelle, en décembre à Abidjan


  8 Novembre      27        Entreprises (505), Evénements (511),

   

Abidjan, 8 nov 2022 (AIP)- L’Office ivoirien de la propriété intellectuelle (OIPI) organise du 19 au 22 décembre 2022, la première édition des « Journées de la marque ivoirienne innovante » (JM2I) sous le thème « La marque, un levier de développement des entreprises » pour sensibiliser, former et mettre en réseau les acteurs économiques ivoiriens sur les problématiques de propriété intellectuelle à l’aune de la quête de compétitivité.

L’OIPI entend, à travers, cette initiative, « vulgariser le système de la propriété intellectuelle en faisant connaitre aux acteurs de l’écosystème entrepreneurial le bouclier de protection des marques et les opportunités de développement qui en découlent », a expliqué le directeur général, Koffi Paul Assandé, lors d’une conférence de presse, mardi 8 novembre 2022.

Ces JM2I seront un cadre de rencontres entre les acteurs économiques ivoiriens locaux et de la diaspora, ainsi que des partenaires internationaux. Plateforme de promotion des marques ivoiriennes, elles serviront de moment de partage d’expériences et du savoir-faire panafricain, les chaînes de valeur Ivoiriennes.

Elles seront aussi un rendez-vous privilégié entre les acteurs de la chaîne de valeur ivoirienne, les partenaires locaux et étrangers pour l’apprentissage des mesures de protection et de consolidation de l’intégrité des marques dans l’optique de leur développement à travers des formations lors de masters classes.

Pour le conférencier, la protection des titres de propriété intellectuelle garantit au propriétaire d’une marque, d’un nom commercial, aux innovateurs et inventeurs, dessinateurs de modèles industriels, topographes ou créateurs de circuits intégrés (…) l’usufruit de son œuvre sans risque de son utilisation frauduleuse par un tiers.

Citant l’exemple de la tentative de labélisation de l’Attiéké ivoirien par le Burkina Faso, Paul Assandé a exhorté les opérateurs économiques, les jeunes entrepreneurs de startups et les étudiants à visiter cette première édition de promotion de la propriété intellectuelle, au palais de la culture, pour découvrir l’écosystème de ce secteur, renforcer la protection de leurs biens et leur apporter de la valeur ajoutée sur le marché international.

Sur la base du principe selon lequel « le premier déclarant est le propriétaire », sous réserve de la vérification d’une déclaration antérieure, il a souligné que la déclaration à l’OIPI protège la propriété dans les 17 pays réunis au sein de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) basée à Yaoundé au Cameroun

A cette occasion, la commissaire générale de l’événement, Djéni Pulchérie, directrice générale de Service plus internationale (SPI), a assuré que toutes les dispositions sont prises pour l’accueil des 5000 visiteurs dans 100 stands et le bon déroulement des panels, ateliers et travaux en présentiel et par vidéoconférence. Un diner-gala et des récompenses aux exposants les plus marquants, sont prévus en clôture de cette première édition des JM2I.

En 30 ans d’existence, l’OIPI enregistre 2800 propriétés intellectuelles dans ses archives.

Elle est placée sous le patronage du Vice-président de la République, Koné Tiémoko, la présidence du Premier ministre Patrick Achi, et le parrainage du ministre de Commerce, de l’Industrie et de PME, Souleymane Diarrassouba.

Dans la même catégorie