AIP Trente-quatre nouveaux cas de COVID-19 enregistrés le 18 juin 2021 AIP Amédé Kouakou appelle les entreprises au respect des dates de livraison de l’autoroute Yamoussoukro-Bouaké AIP Le PDCI remet au président Bédié son plan stratégique de modernisation couplé au plan d’action GNA Hungary University opens recruitment agency in Ghana GNA President Akufo-Addo opens 59th ECOWAS Ordinary Summit in Accra today AMI L’élection de la Mauritanie membre de la FAO représentant du Groupe africain reflète les efforts du pays dans le domaine agricole APS UN PROGRAMME CIBLE 5000 JEUNES SORTIS DU SYSTÈME SCOLAIRE APS LE DIALOGUE ENTRE LES JUGES NATIONAUX ET COMMUNAUTAIRES PASSÉ À LA LOUPE APS ACCÈS DES FEMMES À LA JUSTICE : UN RESPONSABLE DE L’AJS PRÉCONISE UN CADRE DE CONCERTATION APS DIOURBEL : VERS LA RÉALISATION D’UNE HUILERIE À TOCKY GARE

Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020 : Des humoristes appellent à une élection sans violence


  30 Octobre      39        Politique (17349),

   

Gagnoa, 30 oct 2020 (AIP)- Des humoristes et comédiens du département de Gagnoa ont organisé jeudi 29 octobre 2020, une caravane pour appeler à une élection sans violence, à deux jours de la tenue du scrutin.

Les messages tels que « Elections sans violence, Gagnoa s’y engage », « Mon candidat gagne, d’accord, mais élections sans violences d’abord », etc, sont autant de slogan sur les banderoles, placées à la préfecture, à la mairie, rond-point de l’hôpital, mais aussi, au siège de campagne des candidats Ouattara Alassane et Kouadio Konan Bertin.

Réussir des élections sans violence à Gagnoa, est l’objectif que s’est fixé les humoristes, comédiens et artistes du département, conduits par Nazié Franck, alias ‘Zoguéhi Le Caméléon’, avec le soutien du secrétaire d’Etat auprès du Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, chargée des Droits de l’Homme, Aimée Zébéyoux.

« Il n’y aura rien à Gagnoa comme violence », a assuré Mme Zébéyoux, avant d’inviter chacun à aller voter et faire le bon choix sans palabre tout en respectant le droit de l’autre. Selon elle, la chefferie traditionnelle, les leaders communautaires, sont d’avis pour permettre à chaque citoyen de voter s’il le désire.

Dans la même catégorie