AGP Le SEENA s’interroge sur l’avenir de l’éducation au Gabon AGP «Il n’y a aucun conflit entre le Gouvernement et les ordres religieux» (Ministre de l’Intérieur) AGP Gabon : Le Gouvernement allège le couvre-feu d’une heure AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 44 nouveaux cas de COVID-19 et 57 guéris le 26 septembre 2020 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’arrêt de la Cour africaine des droits de l’Homme est nul et de nul effet (Ouattara) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Visite d’Etat: Le quartier Marahoué de Bouaflé accède à l’électricité ANP Niger : Le Japon fait don de matériels de secours d’urgence aux victimes d’inondations MAP Six « volontaires » antijihadistes tués au Burkina MAP Côte d’Ivoire: les appels de l’opposition à la « désobéissance civile » n’iront nulle part (Ouattara) MAP Le Président kényan ordonne au gouvernement de moderniser et de rénover neuf stades d’ici fin décembre

Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020 : Des OSC préconisent le recours au juge constitutionnel pour l’éligibilité des candidats


  12 Août      11        Education (3555),

   

Abidjan, 12 août 2020 (AIP)- Quinze organisations de la société civile (OSC) de Côte d’Ivoire préconisent le recours au juge constitutionnel concernant l’éligibilité des potentiels candidats à la présidentielle de 2020, dans une déclaration transmise ce mercredi 12 août 2020, à l’AIP.

« Nos organisations voudraient inviter les acteurs politiques et tous les citoyens ivoiriens à privilégier les voies de droit pour la gestion des contentieux liés aux élections et en l’espèce de permettre au juge constitutionnel de se prononcer sur l’éligibilité des candidats à l’élection présidentielle d’octobre 2020 », soulignent-elles.

Les organisations signataires du document disent observer avec beaucoup « d’inquiétudes, la cristallisation des positions » des différents acteurs politiques sur le débat concernant la volonté du président de la République, Alassane Ouattara, de briguer un 3è mandat pour le compte du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

Pour cela, elles invitent tous les acteurs politiques à privilégier la voie du dialogue inclusif et particulièrement le chef de l’État, garant de l’unité nationale et des institutions, à mettre tout en œuvre pour l’organisation d’élections apaisées dans l’intérêt général.

A l’occasion de la célébration du 60 ème anniversaire de l’indépendance de République de Côte d’Ivoire, le président de la République Alassane Ouattara, dans son message à la nation, a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.

Au lendemain de cette  déclaration de candidature, des troubles et des tensions sont observées dans plusieurs villes notamment à Abidjan, Gagnoa, Daloa, Bonoua, Ferkessédougou et Daoukro. Les manifestants estiment que la nouvelle constitution de 2016 ne permet plus au chef de l’Etat de se représenter pour un 3è mandat consécutif.

Les OSC signataires de cette déclaration sont, entre autres, le Forum de la société civile de l’Afrique de l’ouest (FOSCAO), section Côte d’Ivoire, la Ligue ivoirienne des droits de l’homme (LIDHO), le Mouvement ivoirien des droits humains (MIDH), SOS Exclusion, la Plateforme des organisations de la société civile pour l’observation des élections en Côte d’Ivoire (POECI).

Dans la même catégorie