AGP Gabon/Covid-19: Une opération d’appui aux personnes vulnérables lancée à Libreville AGP Gabon: Le Syndicat la Sentinelle souhaite des réformes profondes de la Marine marchande AIP 69 nouveaux cas de COVID-19 le 19 septembre 2020 (Ministère) AIP Présidentielle 2020: La coordination RHDP de Gbêkê 2 lance la précampagne du candidat Alassane Ouattara AIP Une campagne contre la poliomyélite lancée à Béoumi APS INONDATIONS : 1.903 MÉNAGES SINISTRÉS DANS LA RÉGION DE KAFFRINE APS AUTOSUFFISANCE EN RIZ : MACKY SALL MISE SUR LE RIZ DE PLATEAU APS AGRICULTURE : MACKY SALL DIT ÊTRE SATISFAIT DE L’ÉTAT DES CULTURES AGP Mamou/Présidentielle: Début de l’opération de distribution des cartes d’électeurs AGP Kindia/Présidentielle : 66 commissions administratives de distribution des cartes d’électeurs

Cote d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: L’ONG MURIR exhorte les candidats au respect des décisions du conseil constitutionnel


  7 Septembre      15        Politique (11209),

   

Abidjan, 07 sept 2020 (AIP)- Le président de l’ONG « Mains unies pour le respect des institutions de la République (MURIR », Mohamed Berté, a, au cours d’un point de presse tenu samedi 05 septembre 2020, exhorté les candidats à l’élection présidentielle du 31 octobre prochain au respect des décisions du conseil constitutionnel chargé de statuer sur la validité des candidatures qui lui ont été transmises le 03 septembre par la commission électorale indépendante (CEI).

« Le conseil constitutionnel va bientôt décider de qui peut être ou ne peut être candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020. Il y aura des candidats qui seront retenus et d’autres rejetés en application du code électoral. Pour tous ceux dont les candidatures ne seront pas retenues, ils n’ont qu’à se dire qu’ils peuvent revenir plus forts dans 5 ans », a-t-il indiqué.

Il a félicité tous les citoyens ivoiriens qui ont fait acte de candidature pour briguer le poste de président de la République de Côte d’Ivoire tout en les exhortant à faire confiance aux institutions de la République, notamment, le conseil constitutionnel qui est le juge des élections.

« Lorsqu’on respecte les institutions de la république, on se fait respecter. Alors, nous demandons à tous ceux qui ne seront pas retenus de bien vouloir accepter le verdict du conseil constitutionnel. Inutile de prendre le virage à 90⁰ au risque de faire un tonneau », a-t-il conseillé.

Dans la même catégorie