AGP Gabon/Journée nationale du Drapeau : les enfants de ‘’SOS Mwana » honorés par le ministère de la Justice ANP Elaboration du plan national de mise en œuvre des recommandations issues de l’EPU APS L’ARDN et son président honorés par l’association des journalistes noirs-américains AIP An 62: Un opérateur économique soulage des malades à Issia AIP Le tournoi Dominique Ouattara marqué par le “fair-play” à Touba AIP Le député-maire exhorte les jeunes d’Oumé à l’entrepreneuriat pour leur insertion socio-professionnelle AIP Des populations décrient la pollution de leur cadre de vie par les eaux usées d’une huilerie à Korhogo Inforpress Xadrez: Célia Rodriguez é candidata a Mestre Feminina da FIDE Inforpress PR pede “inquérito rigoroso” sobre as circunstâncias da morte do adolescente da Brava Inforpress Portugal: Associação dos Amigos de Santa Cruz aposta em acções sociais e trabalho com jovens – presidente

Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Un vote en demi-teinte à Yamoussoukro


  31 Octobre      48        Politique (20647),

   

Yamoussoukro, 31 oct 2020 (AIP) – Plusieurs lieux de vote de la capitale politique de la Côte d’Ivoire, Yamoussoukro, sont restés fermés le samedi 31 octobre 2020 jusqu’en milieu de matinée pendant qu’au quartier Dioulakro, des centaines de citoyens accomplissaient leur devoir civique.

L’aspect de ville morte que donne la cité des Lacs contraste avec l’effervescence constatée par certains témoins au groupe scolaire ‘’Grande école’’ de Dioulakro, lieu de vote pris d’assaut par des électeurs.

Dès les premières heures de la matinée, des barrages sauvages d’auto-défense se sont multipliés à tous les endroits stratégiques des principaux quartiers de la ville notamment Assabou, Habitat, Millionnaire, 220 logements et Morofê dissuadant toute tentative de se rendre dans les lieux de vote.

D’ailleurs ces bureaux de vote sont pour l’essentiel restés hermétiquement fermés, comme constaté par l’AIP à l’EPP Kpangbassou, au Lycée scientifique et au groupe scolaire Résidentiel.

Il est difficile voire impossible d’aller d’un quartier de Yamoussoukro à un autre car tous les véhicules de transport en commun ont déposé les clés et les autres ne peuvent circuler soit pour faute de carburant, soit par mesure de prudence ou encore par empêchement des barrages d’auto-défense.

Dans la même catégorie