ANP Niger : Le gouvernement se penche sur le phénomène de la mendicité dans le pays ANP Le Président de la République nomme un nouveau président de l’Autorité de lutte contre la corruption au Niger ANP Niger : Les épreuves écrites de la session 2021 du baccalauréat, prévues pour le 27 juillet, reportées au 4 août prochain ANP Le Niger se dote d’une stratégie nationale de couverture sanitaire universelle pour la période 2021-2030 ACAP Ouverture à Bangui des travaux de la Table-ronde du secteur forestier ACAP Les Magistrats recommandent l’engagement systématique des poursuites disciplinaires à l’encontre des juges indélicats ACAP Le gouvernement condamne les exactions perpétrées près de Bossangoa ACAP Le Ministre de la Justice s’entretient avec l’Ambassadeur de France en Centrafrique GNA Government to establish girls STEM SHS in Accra GNA Murdered Constable Emmanuel Osei laid to rest

Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Un vote en demi-teinte à Yamoussoukro


  31 Octobre      35        Politique (17870),

   

Yamoussoukro, 31 oct 2020 (AIP) – Plusieurs lieux de vote de la capitale politique de la Côte d’Ivoire, Yamoussoukro, sont restés fermés le samedi 31 octobre 2020 jusqu’en milieu de matinée pendant qu’au quartier Dioulakro, des centaines de citoyens accomplissaient leur devoir civique.

L’aspect de ville morte que donne la cité des Lacs contraste avec l’effervescence constatée par certains témoins au groupe scolaire ‘’Grande école’’ de Dioulakro, lieu de vote pris d’assaut par des électeurs.

Dès les premières heures de la matinée, des barrages sauvages d’auto-défense se sont multipliés à tous les endroits stratégiques des principaux quartiers de la ville notamment Assabou, Habitat, Millionnaire, 220 logements et Morofê dissuadant toute tentative de se rendre dans les lieux de vote.

D’ailleurs ces bureaux de vote sont pour l’essentiel restés hermétiquement fermés, comme constaté par l’AIP à l’EPP Kpangbassou, au Lycée scientifique et au groupe scolaire Résidentiel.

Il est difficile voire impossible d’aller d’un quartier de Yamoussoukro à un autre car tous les véhicules de transport en commun ont déposé les clés et les autres ne peuvent circuler soit pour faute de carburant, soit par mesure de prudence ou encore par empêchement des barrages d’auto-défense.

Dans la même catégorie