MAP Covid-19 : le président sénégalais appelle au renforcement des contrôles systématiques du port du masque GNA Police beefs up security to protect ballot boxes at Adaklu ANGOP Covid-19 : Angola regista 207 recuperados e 68 novos casos APS THIÈS : ’’ESPACE NDUGU’’, UN PROJET POUR MODERNISER LE PETIT COMMERCE DANS LES QUARTIERS APS HAUSSE DES CAS DE COVID-19 : MACKY SALL DEMANDE LE RENFORCEMENT DES CONTRÔLES SYSTÉMATIQUES DU PORT DU MASQUE AIP La GESTOCI teste son dispositif de sécurité sur ses installations AIP Le nouveau directeur régional de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle veut accompagner les responsables d’établissement AIP le gouvernement burkinabé estime a hauteur de 113 millions d’euros le soutien de l’union européenne AIP Plus de 2200 nouvelles cartes nationales d’identité disponibles à Dimbokro AIP Bientôt des logements pour les agents des Eaux et Forêts à Songon

Côte d’Ivoire-AIP/ Reprise du trafic sur la Nationale A3 traversant Niakara


  8 Novembre      10        Société (25538),

   

Abidjan, 08 nov 2020 (AIP)- Le trafic routier sur la Nationale A3 , voie internationale d’accès aux pays de l’hinterland, passant par les villes de Katiola, Niakara et de Tafiré (Centre-nord, région du Hambol), a repris après une interruption de quatre jours due aux incidents survenus lors du scrutin présidentiel du 31 octobre dans les  localités de Yamoussoukro et de Tiébissou, a constaté l’AIP samedi 07 novembre 2020.

Le ballet des autocars en provenance d’Abidjan pour des villes du Nord, des camions citernes et autres remorques en partance pour la capitale économique ivoirienne, a repris son rythme normal.

« Nos cars qui venaient d’Abidjan pour Korogho, le vendredi 30 octobre, ont été bloqués à Yamoussoukro pendant près de quatre jours du fait des troubles liés à l’élection présidentielle », rappelle Dramane Silué, conducteur professionnel d’une compagnie de transport.

Il s’est réjoui du calme et de la sécurité qui prévalent désormais sur la Nationale A3, principalement entre les villes de Bouaké et Abidjan.

« Aujourd’hui, et cela depuis pratiquement jeudi 05 octobre, nous circulons sans la moindre crainte sur la Nationale A3 », a confirmé le chauffeur d’un camion affrété au transport de biens et marchandises diverses entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, Simplice Ouédraogo.

Dans la même catégorie