ANP Le parti RPP Farilla investit Alma Oumarou candidat aux élections présidentielles 2020 -2021 ANP Niger : Le journaliste écrivain Salou Gobi investi candidat à la présidentielle 2020-2021 AGP Gabon : L’archevêque Jean Baptiste Moulacka arrêté puis relaxé après 2 heures dans un commissariat ANGOP Covid-19: Angola regista 46 novos casos APS MÉDINA BAYE : ANSAROU DINE RENOUVELLE SES ENGAGEMENTS AU NOUVEAU KHALIFE APS UN OFFICIEL DÉCLINE ‘’SEPT ACTIONS’’ POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TOURISME EN MILIEU RURAL APS EDOUARD MENDY ENRICHIT SES ANCIENS CLUBS (MÉDIA) APS LE PROJET DU MUSÉE-MÉMORIAL ’’LE JOOLA’’ PRÉSENTÉ AUX CHEFS COUTUMIERS DU KASSA AGP Gabon : Le CLR installe les nouveaux responsables dans la Noya MAP Kenya: Saisie à Juja de 700 kilogrammes de cannabis et arrestation de cinq trafiquants

Côte d’Ivoire-AIP/ Secteur minier : le Sénat adopte le projet d’exonération d’impôt sur les bénéfices industriels commerciaux


  25 Août      15        Politique (11400),

   

Yamoussoukro , 25 août 2020 (AIP) – Les sénateurs ivoiriens réunis en commission le lundi 24 août 2020 à Yamoussoukro ont donné leur accord unanime à la volonté du gouvernement de supprimer l’exonération de l’impôt sur les bénéfices industriels et commerciaux (BIC) pour les titulaires de permis miniers et leurs sous-traitants.

Selon le ministre des mines et géologie, Jean claude Kouassi, qui soutenait le projet de loi devant les représentants du peuple, avec cette mesure l’Etat ne fait que se mettre au goût du jour car la tendance mondiale est à la suppression de l’exonération du BIC.

« Nous avons observé que de grands pays miniers comme le Canada, l’Afrique du Sud et l’Australie n’avaient pas cette pratique de suppression du bénéfice industriel et commercial pendant cinq ans au profit des compagnies minières. Plus près de nous des pays comme le Sénégal, le Burkina Faso et la Guinée ont supprimé cette disposition. Quoique nous soyons nouveaux, nous avons constaté que cette disposition, quatre ans après ne nous était plus indispensable » a-t-il soutenu.

En effet la Côte d’Ivoire n’a plus besoin de mesures incitatives pour assurer son attractivité dans le domaine minier.

« En 2019 nous avions 18 sociétés qui faisaient de l’exploitation minière dans notre pays (…). Le secteur minier aujourd’hui en Côte d’Ivoire bien que nous ayons commencé beaucoup plus tard que les autres c’est 14.000 emplois directs et 42.000 emplois indirects », a révélé le ministre Jean Claude Kouassi.

Les opérateurs du secteur ont réalisé en 2019 un chiffre d’affaire 761,995 milliards Fcfa contre 582 milliards en 2018 soit une progression de l’ordre de 30% pour des investissements directs estimés à 136 milliards f cfa.

Dans la même catégorie