AIP Sortie officielle du mouvement « les jeunes motivés de Zozoribougou » à Korhogo AIP Des OSC du Bounkani renforcent leurs capacités sur le concept et les outils de la redevabilité sociale AIP COVID-19: 16 nouveaux cas et 52 guéris le 22 septembre 2020 AIP La région de la Marahoué, capitale de la Côte d’Ivoire le temps d’une visite d’État APS COVID-19 : LA QUASI-TOTALITÉ DES CHEFS DE MÉNAGES APPLIQUENT AU MOINS UN GESTE BARRIÈRE (ÉTUDE) APS UN PROTOCOLE SANITAIRE ÉLEVÉ SUR LA LIGNE MARITIME ZIGUINCHOR-DAKAR (COMMANDANT) APS CASAMANCE : UN PROJET D’ÉNERGIE SOLAIRE CIBLE 21.000 FEMMES RURALES (PROMOTEURS) APS RÉMUNÉRATION SUR COPIE PRIVÉE : LA COMMISSION REMET SA DÉCISION À LA TUTELLE APS PLAIDOYER POUR ’’UN RÔLE ACTIF’’ DES FILLES ET DES FEMMES DANS LA GESTION DES RESSOURCES ÉNERGÉTIQUES APS PERTES D’EMPLOIS, DIMINUTION DE REVENUS : LA MAJORITÉ DES MÉNAGES IMPACTÉE PAR LA CRISE SANITAIRE (ANSD)

Côte d’Ivoire-AIP/ Sensibilisation des acteurs locaux pour une implication efficace au processus d’amélioration de la gouvernance forestière


  26 Août      6        Société (22942),

   

San-Pedro, 25 août 2020 (AIP)-Des acteurs locaux dont le corps préfectoral, les communautés villageoises, la société civile, les agents des eaux et forêts, les ONG, les chefs de services et les collectivités territoriales ont pris part, le mardi 25 août 2020, à San-Pedro, à un atelier visant à renforcer leur implication dans le processus d’amélioration de la gouvernance forestière et à la mise en œuvre des engagements internationaux pris par l’Etat de Côte d’Ivoire.

Les participants ont été instruits pour participer de manière efficace à la mise en œuvre de la nouvelle politique forestière ivoirienne pour une contribution à la négociation de l’Accord de partenariat volontaire relatif à l’application des réglementations, la gouvernance et le commerce du bois avec l’Union Européenne (APV/FEGT).

Le nouveau cadre politique, juridique et stratégique mis en place par le gouvernement ivoirien vise à améliorer la gestion des forêts, à préserver, à étendre et restaurer le couvert forestier en Côte d’Ivoire. Il s’agit, dans cette nouvelle politique, de mobiliser l’ensemble des acteurs du secteur forestier pour l’atteinte de l’objectif de reconstitution de la couverture forestière dans une proportion représentant au moins 20% de la superficie du territoire ivoirien d’ici 2045.

Le facilitateur FEGT/REED+, Rodrigue Ngonzo, a indiqué que les nouvelles stratégies offrent un cadre idéal et favorable à la participation et l’implication des parties prenantes, à la prise en compte des enjeux de développement économique et social, mais également à la mise en œuvre des engagements internationaux pris par l’Etat de Côte d’Ivoire.

L’APV/FEGT qui est en cours de négociation entre la Côte et l’Union Européenne est un instrument de coopération bilatérale qui vise à renforcer l’application des réglementations forestières, à soutenir les efforts d’amélioration de la gouvernance dans le secteur forestier et à lutter contre l’exploitation forestière illégale et le commerce associé avec l’implication des parties prenantes.

Les participants sont invités à vulgariser les nouvelles exigences réglementaires et les nouvelles orientations politiques et stratégiques en matière de gestion forestière à travers la sensibilisation dans leurs zones d’intervention. Il doivent aussi contribuer à une meilleure préservation de la forêt en s’engageant activement dans les initiatives de reboisement et dans la lutte contre l’exploitation forestière illégale en dénonçant les mauvaises pratiques et en formulant des recommandations pour une meilleure des gestions des forêts.

La directrice régionale des Eaux et Forêts, Akomian Sébastienne Epouse Temanin, a salué l’initiative de cet atelier qui va contribuer à la sensibilisation et au renforcement du plan de reconstitution de la forêt déjà engagée avec un accent particulier sur l’agro-foresterie.

En effet, a-t-elle souligné, le couvert forestier est dégradé à plus de 80% dans la région de San-Pedro. Il y plusieurs forêts classées dans la région dont celle des Rapides Grah (la plus grande du pays) mais ces forêts sont infiltrées par les populations qui y ont créé des énormes plantations de cacao.

Dans la même catégorie