AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La communauté libanaise de Daloa appuie la lutte contre le COVID-19 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Covid-19 : 10 millions de FCFA de la MUGEF-CI en soutien aux agents de santé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-9 : Un don de kits sanitaires et de vivres aux acteurs de la culture ACAP Les Forces de défense et de sécurité centrafricaines se lancent aux combats contre le coronavirus ACAP Suspension de recrutement et de reversement des assistants à l’Université de Bangui ACAP La MINUSCA soutient le gouvernement dans ses actions de lutte contre le COVID-19 ACAP Annonce d’un 10ème cas du COVID19 En Centrafrique APS CAN À 24 : DIOMANSY KAMARA INVITE LE ETATS À S’ORIENTER VERS LA CO-ORGANISATION APS COVID-19 : UN MÉDECIN-COLONEL SOULIGNE L’URGENCE D’ARRÊTER LA TRANSMISSION COMMUNAUTAIRE AGP Covid-19 : Le Gabon compte désormais 34 cas

Côte d’Ivoire-AIP/ Soixante jeunes recrutés par tirage au sort pour les THIMO dans le Gôh


  15 Janvier      17        Emploi (202),

   

La Plate-Forme de Service (PFS) du Gôh a procédé, mercredi, à Gagnoa, au recrutement par tirage au sort, de 60 jeunes pour la région, dans le cadre de la deuxième vague du projet Travaux à Haute Intensité de Main d’œuvre (THIMO).

Il s’agit de la deuxième vague du projet Contrat de désendettement et de développement (C2D), emploi-jeunes, qui a consisté à sélectionner 34 jeunes à Gagnoa, 16 à Guibéroua et 10 à Ouragahio, sur un effectif total de 250 enrôlés, a assuré le chargé du suivi et évaluation à la PFS Côte d’Ivoire, N’Guessan Philippe, chef de la délégation.

Les bénéficiaires auront une mission d’assainissement de la commune, qu’ils devront rendre « propre et saine ». Cette deuxième phase se déroulera de mars à août 2020, a dit M. N’Guessan

Durant les six mois d’activités, chacun des jeunes recevra une formation en entrepreneuriat, à l’issue de laquelle ils auront à identifier et/ou formuler des idées de projets, soit en Activité génératrice de revenu (AGR), soit en activité d’apprentissage (couture, mécanique, tôlerie, etc). L’objectif est de faire sortir ces jeunes de la « précarité », afin de leur permettre d’avoir un revenu substantiel, pour pouvoir se prendre à charge

Les activités auxquelles les jeunes doivent s’adonner, n’ont pas encore été identités à l’heure présente, mais le seront durant la mise en œuvre de l’activité au cours des six mois. Les idées seront formulées et soumises à l’équipe de la mission locale de Gagnoa qui coordonne aussi la région du Gôh.

Au cours de cette période, chaque jeune bénéficiera d’une indemnité de mise en activité évaluée à 35 000 francs CFA par mois, repartie en 1750  francs CFA de jour de travail effectué, pour 20 jours dans le mois.

Soit un appui de 120 000 francs CFA, pour leur installation dans l’activité génératrice de revenu de leur choix, afin d’assurer leur activité « viable et durable ». Il sera accompagné dans son installation, par l’équipe locale de la PFS.

Le projet s’inscrit dans le cadre du programme C2D, issu de l’initiative Pays pauvre très endetté (PPTE), qui avait pour objet d’annuler une partie de la dette ivoirienne auprès de l’Etat français, et de le réinvestir dans la formation et la lutte contre la pauvreté, notamment.

Dans la même catégorie