INFOPRESS Bailarino Djan Neguim impulsiona criação da Rede de Dança da CPLP Inforpress Bailarino Djan Neguim impulsiona criação da Rede de Dança da CPLP GNA Corruption: Government must pay attention to internal auditing GNA Dr Bawumia is an embodiment of competence– Friends ANG Forças Armadas/Conselho do CEMGFA apela militares a se absterem da política partidária AIP Le gouvernement veut propulser définitivement la Côte d’Ivoire au rang des pays à revenus intermédiaires AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Filets sociaux productifs : la Banque mondiale renouvelle sa confiance en l’Etat ivoirien AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La participation du secteur privé annoncé au séminaire gouvernemental Inforpress São Vicente: Problema de escassez de ovos no mercado resolvido só em meados de Maio – director da Sociave Inforpress Santiago Norte: Profissionais de saúde da linha da frente no combate à covid-19 já foram todos imunizados

Côte d’Ivoire-AIP/ Un bouvier condamné à deux ans de prison à M’Bahiakro pour l’incendie de 20 tonnes de riz


  8 Avril      13        Agriculture (2044),

   

M’Bahiakro, 08 avr 2021 (AIP) – Diallo Amadou, 21 ans, bouvier de nationalité malienne, a été condamné, jeudi 08 avril 2021, par le tribunal de M’Bahiakro pour avoir mis volontairement le feu à plus de 20 tonnes de production de riz appartenant à des agriculteurs, membres de la société coopérative Ayué-N’zi qui exploite la plaine hydro-agricole de la localité.

Appelé à comparaître à la barre, Amadou n’a pas hésité à reconnaître qu’il est l’auteur de l’incendie qui a vu partir en fumée, dans nuit du 09 au 10 février, le riz récolté sur 5 ha, équivalent à 20 tonnes, mis en tas par les producteurs pour être battus.

Il dit avoir agit en représailles à deux de ses bœufs abattus sur le périmètre rizicole et sur ordre de son patron, éleveur qui l’emploie. Ce dernier a nié en bloqué cette accusation, indiquant n’avoir été informé de la tuerie de ses bêtes, qu’après le forfait du bouvier.

Le tribunal, vu l’air très détendu du bouvier mis en cause, a estimé qu’il n’a aucun remord quant à l’ampleur des dommages causés aux producteurs. Il a donc été condamné à la peine maximale de deux ans de prison ferme assortis d’une amende de 500.000 francs CFA et 4,5 millions de francs CFA de dommages et intérêts.

Dans la même catégorie