APS KAOLACK : PLAIDOYER POUR ÉRIGER MÉDINA BAYE EN COMMUNE APS PRÈS D’UNE TONNE DE CHANVRE INDIEN SAISIE PAR LES DOUANES DE KAOLACK APS LES ÉLECTIONS À LA CAF, UN VIRAGE IMPORTANT POUR LE FOOTBALL CONTINENTAL (GIANNI INFANTINO) APS DES ARBITRES ÉGYPTIENS ET GUINÉENS POUR LES PROCHAINS MATCHS DES LIONS MAP L’ambassadeur Hilale saisit le SG de l’ONU et le CS sur les violations des droits de l’Homme dans les camps de Tindouf MAP Conférence de l’Institut américain «Brookings»: M. Bourita met en avant les réformes audacieuses du Maroc sous l’impulsion de SM le Roi MAP L’initiative noble de SM le Roi d’aider les pays africains en temps de pandémie, un modèle de solidarité intra-africaine (ministre kényane des AE) MAP Jusqu’à 500 millions de DH pour l’aménagement de Harhoura, une destination touristique prisée MAP Hilale démystifie auprès du SG de l’ONU et du CS la campagne hystérique de l’Algérie et du « polisario » sur la situation au Sahara MAP M. Amara plaide pour une mise en œuvre optimale du chantier de l’éducation routière

Côte d’Ivoire-AIP/ Un festival à Koumassi pour promouvoir les plages lagunaires


  26 Janvier      15        Société (29177),

   

Abidjan, 26 jan 2021 (AIP) – La 3e édition du Festival des plages ivoire, destinée à promouvoir la destination Côte d’Ivoire et les plages lagunaires, va tenir du 27 au 28 février 2021, à Bollèm Beach, dans la commune de Koumassi, a fait savoir lundi 26 janvier 2021, son promoteur, Gballou Luc.

« Il n’y a pas que Grand-Bassam ou Assinie où on a des plages. Désormais, nous sommes bien à l’aise à Koumassi aussi. Nous avons une ceinture lagunaire qui nous donne assez de satisfaction. A travers le Festival des plages ivoire, nous voulons apporter un regard nouveau sur ce qui peut se faire sur les bords de la lagune », a relevé M. Gballou.

Il a déploré le fait que toutes les plages ne soient pas éclairées comme si la vie s’arrêtait à 18h en ces lieux plages. Cette activité culturelle veut aussi encourager l’entreprenariat féminin en emmenant les autorités municipales à construire des espaces de restauration au bord des plages et les confier aux femmes.

« Nous avons une baie lagunaire et nous voulons attirer l’attention de nos autorités pour leur dire que nous pouvons faire beaucoup de choses. A Koumassi, des jeunes ont initié des maquis qui ne respectent pas toujours les normes de la direction des activités touristiques. Mais en attirant l’œil des professionnels du secteur et des autorités locales, on pourra améliorer ces cadres pour que les ivoiriens s’y sentent à l’aise », a-t-il insisté.

Le festival s’ouvre avec un concours d’art vestimentaire sous forme de carnaval à travers un grand défilé. Il est prévu une balade lagunaire, deux conférences sous les thèmes « Les diversités culturelles des peuples Atchan face à la relance du tourisme balnéaire » et « Les vêtements et parures en Côte d’Ivoire ».

Les deux premières éditions ont lieu en 2013 et 2015 à Grand-Bassam sous la dénomination « Festival des plages de Grand-Bassam ». L’activité a été suspendue du fait de l’attentat de Grand-Bassam.

Dans la même catégorie