MAP ONU: La résolution 2548 consacre à nouveau l’Algérie comme partie principale au différend régional sur le Sahara marocain APS ’DES MESURES FERMES’’ CONTRE LA RECRUDESCENCE DE L’ÉMIGRATION IRRÉGULIÈRE APS LA FONDATION MO IBRAHIM APPELLE AU RESPECT DE LA DIGNITÉ DES CITOYENS AFRICAINS APS A KOLDA, UNE MARCHE DE LA COMMUNAUTÉ GUINÉENNE POUR LE RESPECT DES DROITS CIVILS DANS LEUR PAYS APS « À L’AFFICHE ! » DE FRANCE 24 À LA RENCONTRE DES NOUVEAUX TALENTS SÉNÉGALAIS, LE 7 NOVEMBRE MAP Sahara: le Conseil de sécurité renouvelle pour une année le mandat de la MINURSO GNA Vegetable growers cautioned to apply prescribed agro-chemicals GNA NPP outlines post-COVID transformation agenda GNA Politics is meeting the needs of the people-Prof Opoku-Agyemang GNA STMA inspects temporal market for traders at Takoradi Market Circle

Côte d’Ivoire-AIP/ Un programme pour le renforcement de la sécurité alimentaire lancé à Podiagouiné


  11 Septembre      4        Développement durable (308),

   

Man, 11 sept 2020 (AIP) – Le chef de zone de l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER), Oyedou Obed, a procédé le mercredi 09 septembre 2020, au lancement du Programme d’urgence du secteur de l’agriculture (PURGA) à Podiagouiné.

Ce programme promeut le renforcement de la sécurité alimentaire, en réduisant l’impact de la pandémie de Covid-19 sur les populations.

Initié par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, ce projet est exécuté dans les 31 régions du territoire national et vise à apporter des appuis et des implants pour la production vivrière ainsi que la sa mise en vente sur le marché.

« Pour ce qui est de la sous-préfecture de Podiagouiné, ce sont huit groupements agricoles du secteur du vivrier qui sont identifiés pour bénéficier des intrants et de l’engrais. L’objectif ici est de réaliser 500 ha de manioc, 100 ha de maraîchère et 19 ha de banane », a fait savoir Oyedou Obed.

Il a par ailleurs indiqué que les intrants seront offerts gratuitement, en ajoutant que les bénéficiaires qui ne vont pas respecter les clauses de la collaboration par la non-exécution du projet, seront contraints de rembourser les intrants mis à leur disposition.

Le sous-préfet de Podiagouiné, Zehi Serge, a souligné pour sa part que le village qui ne réussira pas ce projet ne bénéficiera plus d’appui de ce genre.

Dans la même catégorie