APS MORT DE CHEIKH IBRAHIMA COLY : LE GOUVERNEMENT ANNONCE UNE ENQUÊTE APS AFFAIRE SONKO : BBY APPELLE ’’À LA RAISON ET À LA SÉRÉNITÉ’’ APS DES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE APPELLENT POUVOIR ET OPPOSITION À PRÉSERVER LA STABILITÉ APS UN MANIFESTANT TUÉ À BIGNONA, SELON UNE SOURCE SÉCURITAIRE APS LE MAGASIN AUCHAN DE LA CITÉ SOPRIM PILLÉ APS LA CSA DÉTERMINÉE À SE BATTRE POUR LES TRAVAILLEURS, APPELLE « À SE TENIR DEBOUT’’ POUR L’ETAT DE DROIT MAP Sénégal : un mort dans des protestations contre l’arrestation du leader d’un parti de l’opposition (officiel) MAP FAO: 45 pays, dont 34 en Afrique, auront besoin d’une aide alimentaire extérieure GNA Western North residents welcome Supreme Court verdict, calls for peace. GNA Inter-Party Committee in Sissala East pledge to accept Supreme Court decision

Côte d’Ivoire-AIP/ Un tournoi civilo-militaire pour promouvoir la cohésion sociale à Abidjan


  24 Janvier      16        Société (29453),

   

Abidjan, 24 jan 2021 (AIP)-Le réseau d’action sur les armes légères en Afrique de l’Ouest, section Côte d’Ivoire (RASALAO-CI) a annoncé l’organisation dans le district autonome d’Abidjan, d’un tournoi civilo-militaire pour la promotion de la cohésion sociale, lors d’une conférence publique sur le thème « la violence ne passera pas par moi », samedi 23 janvier 2021, à la salle polyvalente de la mairie de Port-Bouet.

Ce tournoi a pour objectif d’une part de renforcer les liens entre les populations et les forces de l’ordre et d’autre part, de faire la promotion de la sécurité et la paix, a déclaré le secrétaire général du RASALAO-CI, N’taye Aka Victorien.

Il s’agit pour le réseau d’organiser « une journée de football qui mettra en compétition, des équipes de gendarmes et de policiers avec des équipes des jeunesses communales et de syndicats de transporteurs, de sorte que l’on puisse assister en finale, à une rencontre entre civils et militaires », a précisé M. N’taye.

Ce tournoi s’inscrit dans le projet  » Campagne de sensibilisation de la jeunesse pour des élections sans violence et sans arme en Côte d’Ivoire, dans les communes d’Abobo, de Port-Bouët et de Yopougon », initié par RASALAO-CI avec l’appui technique de l’ONG COGINTA et le financement de l’Union Européenne.

Dans la même catégorie