AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique : Point de la situation de la COVID-19 au 20/09/2020 APS VINGT-SIX NOUVELLES INFECTIONS DE COVID-19 APS MACKY SALL SOULIGNE L’IMPORTANCE POUR LES PRODUCTEURS DE CONSTITUER DES COOPÉRATIVES AGRICOLES AIP Les membres du Rotory de Daloa et de Bouaflé à œuvrer pour le bien-être des populations malgré la pandémie de la Covid AIP Les leaders communautaires de Man sensibilisés sur la pratique de l’avortement thérapeutique AIP Cinquante tricycles remis aux femmes du Gôh, dans le cadre du programme social du gouvernement AIP Le plan national de gouvernance expliqué aux acteurs de la société civile de Daloa AIP Une campagne de sensibilisation sur la prévention des conflits électoraux lancée à Man AIP Une coordination des cadres du RHDP de Ferkessédougou installée AIP Le Conseil régional du N’zi offre des complets de pagne aux femmes de la région

Côte d’Ivoire-AIP/ Une compétition lancée à Yamoussoukro pour sauver la forêt ivoirienne


  15 Septembre      47        Environnement/Eaux/Forêts (2072),

   

Abidjan, 15 sept 2020 (AIP) – L’institut national polytechnique Houphouët-Boigny (INP-HB) et ses partenaires ont lancé, le mardi 15 septembre 2020, à Yamoussoukro, le Hackathon forêt et reconstruction de la forêt en Côte d’Ivoire, une compétition qui vise à mettre en exergue le fruit des travaux de recherche des étudiants en matière d’environnement et particulièrement de reconstitution du couvert végétal ivoirien.

Il s’agit d’une compétition d’innovation qui concerne particulièrement les étudiants d’agroforesterie « avec pour ambition de faire émerger des solutions communautaires, universitaires et technologiques au bénéfice de la forêt ivoirienne », a souligné le représentant de la représentante résidente du programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Dr Joseph Ezoua.

Il a notamment insisté sur  la nécessité de prévoir d’avance le sort qui sera réservé aux projets que proposeront les participants au Hackathon forêt  qui sera ainsi « réellement valorisé » car « une telle démarche participative sera d’une part utile à la politique nationale de préservation et de restauration de la forêt en accélérant sa phase opérationnelle qui sera continue, et d’autre part , utile à la lutte contre le changement climatique ».

Pour le directeur général de l’INP-HB, Koffi N’guessan, l’exploitation intensive du couvert forestier ivoirien ayant atteint des limites, il était de faire appel aux jeunes générations dont les réflexions pourraient se révéler utiles.

Mieux, « c’est assurément un défi national et l’expérience en cours pourrait être partagée à une échelle plus élargie notamment au plan africain en raison des similitudes des problèmes ».

La Côte d’Ivoire a perdu plus de 70% de son couvert forestier entre 1960 et 2015, passant de 12 millions d’hectares à 3,4 millions d’hectares, rappelle-ton.

Dans la même catégorie