ANP Maradi : Saisie d’armes à feu à Dogoua Kourya (commune de Sae Saboua) ANP Niger : Les députés adoptent les modifications apportées au Statut Autonome du personnel de l’Assemblée Nationale ACP Mme Nelly Lumbulumbu parle des atouts de la femme ACP Kasaï Central : le Centre « Bamamu Tabulukayi » s’affirme dans la lutte pour la dignité de la femme ACP Spéciale JIF : la femme au service de la lutte contre la COVID-19 dans la province du Kasaï ACP Spéciale JIF : bravoure incontestée de la femme du Kasaï Central ACP L’acquisition d’un kit de matériels médicaux saluée par les habitants de Kagelya en territoire de Pangi. ACP 65 nouveaux cas confirmés de Covid-19 enregistrés jeudi en RDC ACP Kasaï Central : comparution prochain de deux nouveaux renseignant dans le meurtre de deux experts de l’ONU ANG Covid-19/Brasil “constitui uma ameaça para o planeta”

Côte d’Ivoire-AIP/ Une hausse des utilisatrices de contraceptions observée depuis 2012 dans des pays à faible revenu (rapport)


  28 Janvier      18        Education (4452), Santé (9557), Société (29488),

   

Abidjan, 28 jan 2021 (AIP) – Le rapport annuel 2019-2020 du Planning familial a observé une augmentation de 60 millions d’utilisatrices de méthodes contraceptives depuis 2012 dans 69 pays à faible revenu.

Selon ce rapport annuel, 320 millions de femmes et jeunes filles ont eu accès au planning familial dans 69 pays sous-développés.

L’utilisation de ces méthodes contraceptives modernes a permis d’éviter seulement pour l’année dernière, plus de 121 millions de grossesses non-désirées, 21 millions d’avortements à risque et 125 000 décès maternels.

Le nombre d’utilisatrices de contraceptifs modernes a doublé depuis 2012 dans 13 pays à savoir le Bénin, le Burkina Faso, le Tchad, la Côte d’Ivoire, la République Démocratique du Congo RDC, la Guinée, le Mali, la Mauritanie, la Mozambique, le Niger, le Sénégal, la Sierra Leone et la Somalie, a constaté le rapport.

La prévalence de la contraception moderne (PCM) chez les femmes en âge d’enfanter a augmenté de plus de deux points de pourcentage depuis 2012 dans la majorité des pays sous-développés, précisent également les auteurs.

Outre cela, des progrès ont été réalisés en Afrique avec 66% d’utilisatrices de contraceptions modernes en juillet 2020, soit plus de 66 millions de femmes et de jeunes filles en plus contre 40 millions d’utilisatrices en 2012. En Afrique orientale et australe le nombre d’utilisatrices de contraceptifs modernes a haussé de 70 % depuis 2012.

En 2019, le financement bilatéral de la planification familiale par des gouvernements donateurs s’est élevé à 1,5 milliard de dollars, à égalité avec les allocations de 2018 de 1,5 milliard de dollars, selon le rapport.

Face à la menace que représentait la pandémie Covid-19, des partenaires et des pays tels que le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), ont répondu promptement en élaborant un plan d’action ‘’pour maintenir la continuité et protéger l’approvisionnement en contraceptifs modernes et en produits de santé reproductive, tandis que plusieurs gouvernements ont élaboré des directives anti-Covid-19 pour la santé reproductive’’, relève les auteurs du document.

Le rapport signale que l’objectif fixé par le partenariat nouveau du planning familial 2030 est de toucher le maximum de femmes et les jeunes filles en âge de procréer en termes de contraceptions.

Dans la même catégorie