AIP Des Ivoiriens de la diaspora s’activent pour la relance économique post – COVID-19 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ JIF 2021: Pr Ly Ramata Bakayoko annonce des innovations et invite les femmes à se l’approprier AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le nouveau député de Zuénoula commune salue l’esprit d’apaisement du scrutin Inforpress PERFIL: “Sou agricultora e feliz mesmo que tiver apenas arroz para cozinhar” – Lúcia Monteiro Inforpress São Vicente: “É evidente que a desigualdade social está a aumentar em Cabo Verde” – líder do PAICV Inforpress Manifestações sindicais exigindo o cumprimento das promessas feitas pelo Governo são “partidárias” – MpD GNA Village Savings and Loans scheme empowering rural women in Adansi north GNA Koforidua GPRTU intensifies road safety campaign GNA Ultra-Modern Plaza being built for Essikado APS LE PRÉSIDENT DU NIGER, MAHAMADOU ISSOUFOU, LAURÉAT DU PRIX IBRAHIM 2020

Côte d’Ivoire-AIP/ Une nouvelle société coopérative pour aider à l’autonomisation des jeunes et femmes du Bounkani


  15 Février      26        Société (29553),

   

Bouna, 15 fév 2021 (AIP)- La société coopérative des producteurs agricoles du Bounkani (SOCOPA-CONPA) récemment mise sur pied, vise à aider à l’autonomisation des femmes et jeunes agriculteurs de la région.

Cette coopérative, qui s’étend aux départements de Bouna et de Doropo, a été officiellement présentée aux populations de Ondéfidouo, samedi 13 février 2021, au cours d’une cérémonie parrainée par Palé Sié Amadou cadre supérieur des Impôts et fils de la région.

Les responsables de la coopérative ont souligné qu’elle est née de l’amer constat fait par les producteurs agricoles sur le terrain, constat lié à diverses difficultés. Il s’agit des difficultés éprouvées dans l’évacuation de leurs produits, le non respect du prix bord champ de la noix de cajou, le manque d’accompagnement des produits phytosanitaires et des intrants.

A cela s’ajoutent les difficultés pour la femmes de disposer de semences de qualité ainsi que des outils de travail.

Pour le président de cette coopérative, Kambiré Stéphane, tous ces problèmes entravent l’activité des jeunes agriculteurs et femmes du secteur, qui malheureusement, se retrouvent toujours dans la pauvreté.  »La nécessité de se constituer en société coopérative s’est ainsi imposée. La socopa-conpa est donc née de la collaboration des jeunes producteurs à se rassembler pour créer des richesses et accéder à l’autonomisation », a-t-il indiqué.

La coopérative entend donc aider à garantir le prix bord champ de la noix de cajou, établir des relations avec des partenaires commerciaux, doter les membres en produits et intrants et aider les femmes à mieux organiser les circuits de commercialisation des produits.

(AIP)
on/fmo

Dans la même catégorie