AGP Mandiana/Environnement : Des dispositions à prendre pour diminuer toute forme d’exploitation de l’or pour éviter la dégradation. GNA 350,000 existing ECG customers to benefit from Pokuase BSP GNA Partner with religious groups to attain immunization targets – MCE GNA Political violence due to family breakdown, high unemployment-Survey GNA Mineworkers’ Union calls for free and fair elections GNA Intensify voter education to reduce spoiled and rejected ballots-CCOD GNA ISODEC launches election monitoring portal GNA GJA receives support from Coca-Cola and JN Products APS PLUS DE 17 MILLIARDS POUR LE MINISTÈRE DE LA JEUNESSE APS NÉNÉ FATOUMATA TALL ADMET DES LIMITES DANS LA PRISE EN CHARGE DE LA JEUNESSE

Côte d’Ivoire-AIP/ Une plateforme des différents acteurs pour une filière maïs plus dynamique dans le Kabadougou


  14 Novembre      4        Agriculture (1744),

   

Odienné, 14 nov 2020 (AIP)- Les services de l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER) de la zone d’Odienné sont à la manœuvre pour la constitution d’un regroupement de tous les acteurs de la chaîne de valeur, en vue d’une filière maïs plus dynamique, dans le Kabadougou.

Pour la responsable de zone, Camara Massita Sahiri, il s’agit de susciter une dynamique, l’idée étant de faciliter l’écoulement du maïs produit. Ce qui devrait induire un accroissement de la production autant qu’une amélioration de la qualité.

Une rencontre dite « d’affaire » a réuni en ce sens, vendredi 13 novembre 2020, à Odienné, une trentaines d’acteurs de la filière notamment des producteurs, des acheteurs et des transformateurs. Plusieurs autres devraient suivre.

« Nous avons voulu mettre en contact les producteurs et les personnes qui pourront faire l’enlèvement de leur produit. Nous les avons formés un peu sur les techniques de négociation des prix pour qu’ils puissent à la récolte vendre leur produit plus facilement », a confié madame Sahiri, au terme de la rencontre.

Présent à ce rendez-vous, le secrétaire national de la fédération des producteurs de maïs et administrateur de l’interprofession maïs (OIA), Abdoulaye Sylla, s’est félicité de l’initiative dont l’ambition rencontre celle de l’interprofession de favoriser le développement de la filière, avec des acteurs vivant décemment de leur activité.

« On l’impression que production est faite aujourd’hui sans grand intérêt alors que la spéculation est une des plus importantes. Quand vous mangez du poulet par exemple c’est au moins à 70% que le maïs a contribué à son élevage », a-t-il relevé.

L’initiative de la mise en place d’un regroupement de tous les acteurs de la chaîne de valeur de la filière maïs d’Odienné s’inscrit dans le prolongement du projet “Plan d’urgence de renforcement de la sécurité alimentaire (PURSA-Covid-19)”, une initiative gouvernementale visant à contrer la menace de pénurie alimentaire liée à la crise sanitaire mondiale du COVID-19.

Le projet consiste en un appui aux paysans par la distribution notamment de semences dont celles de maïs. Dans le Kabadougou, 415 ha de semences ont été distribués à des producteurs individuels. Ce qui va induire un accroissement de la production à écouler. Ce qui motive également la mise en place d’un mécanisme de facilitation de la vente, en réunissant tous les acteurs locaux de la filière.

(AIP)

kg/ask

Dans la même catégorie