MAP Le Maroc parmi les 10 premiers pays qui ont réussi le défi de la vaccination contre la Covid-19 (OMS) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Des affiches des candidats déchirées à Bocanda AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Adama Bictogo appelle à voter pour le candidat désigné par le RHDP à Aboisso sous-préfecture AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 356 nouveaux cas de COVID-19 notifiés le 3 mars 2021 (Ministère) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le préfet de Bocanda invite les candidats à œuvrer pour la paix pendant la campagne AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Au total 2 000 ménages vulnérables bénéficient de kits alimentaires et sanitaires à Abidjan AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le candidat RHDP de Tagadi et Sorobango veut continuer de soutenir les actions de développement du Gouvernement AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le candidat du PDCI compte défendre les intérêts de la population de Bonon APS MACKY SALL ANNONCE 8 MILLIONS DE DOSES POUR LA VACCINATION DE 4 MILLIONS DE PERSONNES APS LE PRÉSIDENT SALL PRÔNE LA FINALISATION DE LA STRATÉGIE NATIONALE DE PROTECTION CIVILE

Côte d’Ivoire-AIP/ Une plus grande implication des parents souhaitée dans la réinsertion des enfants en conflit avec la loi


  15 Février      11        Société (29422),

   

Tiassalé, 15 fév 2021 (AIP)- L’aumônier du centre ONESIME de Taboitiens, spécialisé dans la réinsertion socio-professionnelle des enfants en conflit avec la loi, Pasteur Klahaud Nessemon, souhaite une plus grande implication des parents dans la réinsertion de ces enfants pour faciliter ce processus.

Pasteur Nessemon dit avoir constaté la négligence ou le manque d’empressement de certains parents à répondre aux invitations du centre, même quand celui-ci décide de les prendre en charge notamment pour le transport et le séjour.

Le centre développe un axe fondé sur la réconciliation de l’enfant avec sa famille biologique en vue de faciliter la réintégration sociale. Il faut ainsi une plus grande implication des parents, a-t-il insisté.

Pour le directeur exécutif du projet, Nyamien Amanizan, la mission principale du centre consiste à briser le cycle ONESIME-rue-prison, pour créer un cycle ONESIME-famille-société. L’implication des parents est donc très importante à travers les rencontres de réconciliation avec les enfants durant la période de rééducation au centre.

« Si les parents démissionnent, le projet d’avoir un enfant utile à la fois à sa famille et à la communauté, peut être retardé », a-t-il souligné. Il a appelé les parents à une plus grande responsabilité à travers leur participation aux rencontres initiées par le centre et la réception des enfants pendant les vacances de fêtes.

Le centre ONESIME reçoit actuellement 18 enfants en conflit avec la loi, dont une fille. Il les rééduque aux valeurs civiques, morales et humaines pour favoriser leur réinsertion sociale tout en les préparant à un retour à une vie utile à travers des formations professionnelles en agriculture et en pisciculture. A la fin de leurs formations, les enfants sont réinstallés et accompagnés dans leur nouvelle vie.

Dans la même catégorie