GNA GCB denies allegations of GHS52.5 billion unauthorised transfers ANG Cooperação/ Embaixador de Cuba satisfeito com condecoração da Brigada Médica Cubana ACP Kasaï central : meurtre de deux experts de l’ONU : un fugitif présenté à la cour militaire du Kasaï Occidental ACP Ouverture des plis de l’opération de distribution des colis de fin d’année en faveur des agents publics et des institutions MAP La CEA-ONU accueille la 6eme réunion virtuelle de l’ONU sur la gestion mondiale de l’information géospatiale pour l’Afrique MAP Ouverture de la 210ème session du Conseil Exécutif de l’Unesco avec la participation du Maroc MAP Le Maroc soutient la candidature d’Audrey Azoulay pour un second mandat à la tête de l’Unesco AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le Conseil du Café-Cacao et Ghana Cocoa Board suspendent « toute collaboration » avec l’association des chocolatiers américains ANP Elections générales 2020-2021 : L’ordre de passage des partis politiques dans les medias est désormais connu ACI Congo : Adoption d’une feuille de route pour l’accélération de l’opérationnalisation du Fonds Bleu

Côte d’Ivoire-AIP/ Une rencontre des chefs de villages avec les présidents des jeunes pour la paix à Sakassou


  19 Novembre      4        Société (25532),

   

Abidjan, 19 nov 2020 (AIP)-Le président des rois et chefs traditionnels du Gbêkê, Nanan N’goran Koffi, a rencontré la notabilité de Walèbo, les chefs de tribus, les chefs de villages et présidents des jeunes en vue d’enterrer une bonne fois pour toute la hache de guerre qui perdure depuis le scrutin présidentiel dans le département de Sakassou.

Nanan N’goran a saisi l’occasion pour exhorter les personnes ressources aux fins de régler les litiges qui ont provoqué des blessures profondes dans le cœur des populations allogènes et allochtones qui entravent aujourd’hui la cohésion sociale.

Cette rencontre qui a eu lieu, mercredi 18 novembre 2020, au centre culturel, a été également initiée pour panser ou guérir les blessures des différents antagonistes aussi lointaines soient-elles pour ramener la paix dans la localité.

Elle arrive à un moment où peur, méfiance et tension entre Dioula et Baoulé ont créé un malaise dans la ville et même entre les habitants  n’appartenant  à aucune des deux communautés en conflit, note-t-on.

Dans la même catégorie