AIP Ladji Abou Sanogo installé officiellement dans ses fonctions de délégué général de l’UNJCI ACP La pastèque augmente la vitalité des vaisseaux sanguins, selon un médecin ACP Dr Nico ou génie artistique dans le fondement de la musique congolaise moderne (Arthur Kayumba) ACP La 20ème édition du Festival national de Gungu confirmée du 24 au 28 septembre 2020 au Musée national de la RDC AGP Siguiri/Société : Renforcement des capacités des jeunes au montage des projets. AGP Mamou/environnement : 10 hectares de forêts reboisés par les chasseurs de Teguereya APS LE PROJET GOYN PRÉSENTÉ AUX ACTEURS DE DIOURBEL APS LE CORONAVIRUS IMPOSE SA LOI AUX ASC APS COVID-19 : LE PIB RÉEL DU SÉNÉGAL SE CONTRACTERA DE 0,7 % EN 2020 (FMI) APS 30 FILLES DU CENTRE SAUVEGARDE DE THIÈS FORMÉES EN COUTURE

Côte d’Ivoire-AIP/ Une revue à mi-parcours du projet PRIME


  17 Août      16        Politique (11245),

   

Abidjan, 17 août 2020 (AIP) – Un atelier de restitution de l’étude portant réalisation de la cartographie des projets et programmes et du cadre commun des résultats des initiatives de modernisation de l’Etat s’est tenu le vendredi 14 août 2020 à Abidjan, en vue d’évaluer les esquisses du Programme national d’appui aux réformes institutionnelles et à la modernisation de l’Etat (PRIME).

Organisé à l’hôtel Limaniya, à Cocody Riviera 4, cet atelier visait à partager les premières esquisses du processus en cours depuis juillet 2019, en prélude à sa mise en oeuvre efficiente, a justifié la présidente du comité de pilotage, Anne-Marie Konan-Payne.

« Ce programme est important pour le Gouvernement et l’ensemble des institutions de la République », a-t-elle poursuivi. Elle a souligné qu’avec les vastes chantiers en cours, il est impérieux d’avoir un tel outil pour rendre plus performante et efficace, l’action de l’Etat.

Le PRIME est une initiative conjointe du Gouvernement et du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), conçu pour accompagner la réforme de l’Etat. Et ce, dans la dynamique de la transformation de l’Administration,et du renforcement de la participation citoyenne et du contrôle de l’action de l’Etat.

Au nom du ministre de la Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du service public, le directeur de cabinet, Thierry Gnékré, a salué l’avènement du PRIME qui est désormais « durablement inscrit dans l’environnement institutionnel du pays ». Il a salué le coordonnateur du Programme, Sékou Bamba, ainsi que la Cellule d’analyse de politiques économiques du CIRES (CAPEC), partenaire de l’initiative.

Dans la même catégorie