GNA Ghana will articulate Africa’s interest on UN Security Council- President Akufo-Addo GNA Deputy Local Government Minister elected president of AARDO Inforpress Basquetebol: Selecção masculina sobe 26 posições no ranking da FIBA e está entre os 100 melhores do mundo Inforpress Ano Judicial: PR diz que “excessiva morosidade processual” é o “maior problema” do sector da Justiça AGP Labé : le projet HSD lance ses activités de formation des prestataires de santé AIP Les sociétés coopératives commercialisent trois fois plus de cacao que les traitants à Gagnoa en 2020-2021 (Conseil café-cacao) ANG ANG/Primeiro-ministro diz esperar aprovação do OGE/2022 ATOP LANCEMENT OFFICIEL DU PROJET DE RÉHABILITATION ET DE RENFORCEMENT DU SYSTÈME D’ADDUCTION D’EAU À SODO ATOP PLAN INTERNATIONAL TOGO ET SES PARTENAIRES ONT CELEBRE L’EVENEMENT A SOKO-TOMETY ATOP LE PDC DE SOTOUBOUA 1 VALIDE

Côte d’Ivoire-AIP/Adoption en commission du projet de loi de règlement 2019


  16 Novembre      35        Société (37138),

   

Abidjan, 16 nov 2020 (AIP)-Le projet de loi de règlement pour l’année 2019 a été adopté lundi 16 novembre 2020, à l’unanimité des députés membres de la Commission des affaires économiques et financières (CAEF) après la présentation du document par le ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo.

Selon l’émissaire du gouvernement, le budget 2019 a été exécuté dans un environnement socio-politique et économique moins favorable, surtout à l’échelle mondiale.

Au plan national, l’exécution du budget 2019 a été marquée par plusieurs facteurs, notamment le besoin d’accélérer les actions de l’Etat en faveur des populations les plus défavorisées avec la mise en place du programme social du gouvernement (PSgouv).

A cet effet, des aménagements ont été opérés en ressources et en dépenses après le vote de la loi de finances, afin de prendre en compte les évolutions observées au niveau de certaines recettes fiscales et dépenses de l’Etat telles que le service complémentaire de la dette générée par les opérations d’émissions de titres publics sur les marchés monétaires et financiers, la subvention du secteur de l’électricité, l’accroissement de certaines dépenses sociales ainsi que le niveau d’exécution de certains projets.

L’ensemble de ces opérations d’aménagement budgétaire s’est équilibré en ressources et en dépenses à 392.160.843.843 FCFA, portant ainsi le niveau du budget de l’Etat à 7.726.503.851.850 FCFA contre de 7.334.343.077.906 FCFA initialement.

« Cela indique que des efforts ont été faits pour atténuer les tensions au moment de l’exécution du budget en 2019. Et ce ne sont pas les contraintes qui ont manqué. C’est la dextérité, la qualité, le savoir-faire, le management, la politique qui est menée en matière de gestion des finances qui nous ont permis d’obtenir ces résultats », s’est félicité le ministre du Budget.

La présentation devant les députés du projet de loi de règlement vise, d’une part, à informer le parlement de l’exécution en ressources et en dépenses de la loi n°2018-984 du 28 décembre 2018 portant budget de l’Etat pour l’année 2019 et, d’autre part, à arrêter définitivement les comptes de la gestion budgétaire au titre de 2019.

Dans la même catégorie