GNA Wilmar Africa unveils two quality local rice brands on the market GNA Care International Ghana trains stakeholders on COVID-19 risk communication GNA UNDP, Vodafone Ghana train women in agribusiness on digital banking GNA Trump says will leave White House if Electoral College votes for Biden GNA Ugandan police urged not to block, disrupt presidential campaigns MAP « SAP Signature Management » certifiée par Al Barid Bank Esign et l’ANCE ACP Une recherche de DEA recommande la mise en œuvre d’un outil de sauvegarde intelligent par vidéosurveillance ACP Haut Katanga : fermeture de la pêche pour une durée de trois mois ACP La RDC à la XVIII ème Session ordinaire de la conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEEAC ACP Le Président de la République en mission d’Etat à Gaborone

Côte d’Ivoire-AIP/Covid 19: des populations rurales de Daloa craignent la faim dans leurs villages


  5 Avril      21        Société (25305),

   

Daloa, 05 avril (AIP)- Les populations de plusieurs villages de Daloa ont appelé, samedi, lors d’une tournée de sensibilisation du directeur régional de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, M. Beugré Dominique, l’Etat ivoirien au secours, affirmant craignant la faim dans leurs localités en raison de l’arrêt de plusieurs activités à cause des mesures préventives contre le coronavirus.

« Nous vivons au jour le jour. On vendais banane braisée au corridor de Daloa. Le peu qu’on gagnait nous permettait de subvenir aux besoins de nos familles. Mais depuis la crise du coronavirus, nous sommes à la maison y a plus marché parce que les cars ne passent plus. depuis lors nous sommes à la maison. Mais ce que nous craignons, c’est que si le Président et son gouvernement ne font rien pour nous, la faim va nous tuer avant l’arrivée du coronavirus », a affirmé une représentante des femmes, soutenu dans ses propos par les jeunes de plusieurs villages.

Balouzon Sapia, Gogoguhé, Barouan sont entre autres les villages parcourus par le directeur régional de la jeunesse et de l’emploi jeune.

Dans les échanges avec les population, plusieurs intervenants ont affirmé suivre les prescriptions et sont restés chez eux à la maison. Vendeur ambulants, mécaniciens, ouvriers, commerçants, disent craindre une crise de famine, vue qu’ils n’ont plus de ressources à cause de la crise du coronavirus.

Depuis l’avènement du coronavirus, les corridors ont perdus leur ambiance habituelle marquée par le fourmillement des vendeuses à la criée, le ronronnement des cars chargés de voyageurs et les sifflements des forces de l’ordre postées aux entrées et sorties de la ville de Daloa. Ces commerçantes sont aujourd’hui à la maison sans revenu pour prendre en charge leur famille, rappelle-t-on.

Dans la même catégorie