MAP Sahara marocain: le SG de l’ONU réaffirme la centralité du processus politique onusien APS COVID-19 : DEUX DÉCÈS ET 163 NOUVELLES INFECTIONS ANP Tahoua : L’INS sensibilise les opérateurs économiques de la région sur le recensement général des entreprises (ReGEN 2022) AIP Un opérateur minier fait don d’un bâtiment de trois classes à l’EPP Yao-Amoinkro AIP 2,6 milliards de personnes affectées à travers le monde par des repas cuits aux combustibles polluants (OMS) APS DANS LA RÉGION DE DIOURBEL, 189 LISTES PRENNENT PART AUX ÉLECTIONS LOCALES APS A KAOLACK, L’ADMINISTRATION EST FIN PRÊTE POUR L’ORGANISATION DU VOTE (GOUVERNEUR) APS A FOUNDIOUGNE, 71 % DES CARTES D’ÉLECTEUR ONT ÉTÉ DISTRIBUÉES (PRÉFET) APS MBOUR : 329.513 ÉLECTEURS INSCRITS APS TAMBACOUNDA : 264.759 ÉLECTEURS ATTENDUS AUX URNES

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Chine-Afrique: Macky Sall s’oppose à l’arrêt du financement de l’extraction des énergies fossiles


  30 Novembre      26        Environnement/Eaux/Forêts (3633),

   

Abidjan, 30 nov 2021(AIP)- Le Président sénégalais, Macky Sall, s’est fermement opposé à l’arrêt du financement de l’extraction des énergies fossiles, lundi 29 novembre 2021, au deuxième jour du 8ème Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC) ouvert à Dakar.

« Au moment où plusieurs pays africains se préparent à exploiter leurs importantes ressources gazières, l’arrêt du financement du secteur gazier sous prétexte que le gaz est un combustible fossile (…) porterait un coup fatal à nos économies qui cherchent à émerger », a déclaré Macky Sall.

L’arrêt du financement de l’extraction des énergies fossiles, décidé lors de la conférence de Glasgow (Ecosse) de 2021 sur les changements climatiques, du 1ᵉʳ au 13 novembre, serait porter un coup fatal à des économies comme celle du Sénégal, rapportent des médias internationaux.

Le Sénégal, qui espère que les gisements de gaz et de pétrole découverts ces dernières années au large de sa côte Atlantique lui permettront de remonter la pente, a pour objectif de pomper les premiers barils d’ici trois ans.

Un groupe de pays, dont les États-Unis et la France, a convenu, lors du sommet sur le climat de la COP26, de mettre fin au financement des combustibles fossiles non exploités à l’étranger -pour ceux qui ne sont pas associés à une technologie de capture du carbone- d’ici à la fin de 2022.

La déclaration finale de la COP26 stipulait également que les pays allaient « accélérer les efforts en vue de l’élimination progressive de l’électricité produite à partir de charbon non exploité et des subventions inefficaces aux combustibles fossiles ».

Ces mesures « ne tiennent pas compte du fait que le gaz est aussi et surtout une énergie propre », a déclaré M. Sall. « Bloquer le financement du secteur gazier ajouterait une grande injustice économique à l’injustice climatique dont l’Afrique souffre déjà plus que tout autre continent », a-t-il conclu.

Dans la même catégorie


Article

  22 Janvier     16

Article

  21 Janvier     5