MAP Mondial Qatar 2022: scènes de joie et liesse populaire à Dakar après la qualification des Lions de la teranga pour les 8-èmes de finale MAP Casablanca: la 3ème édition de l’Africa Place Marketing sous le signe de la participation citoyenne MAP Cameroun: 15 morts dans l’éboulement de Yaoundé (nouveau bilan) ACP Plaidoyer pour doter les centres et institutions de recherche de la RDC des plans stratégiques ACP Présentation du rapport de l’étude des perceptions des populations sur les services de police ACP Plaidoyer pour la création d’un fonds en faveur des victimes des conflits armés en RDC ACP Présentation en sous-commissions des mesures liées à la loi relative à l’entrepreneuriat et Start-ups en RDC ACP Finances : le développement du secteur agricole porteur de croissance en Afrique est perplexe ACP Kinshasa : relance des travaux de construction de la maison de l’entrepreneuriat Congolais APS Cumul de cartons: Idrissa Gana Guèye va rater les huitièmes de finale

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Des miliciens tuent 24 personnes dans le nord-est de la RDC


  29 Février      28        Mode (27),

   

Abidjan, 29 fév (AIP)- Vingt-quatre personnes ont été tuées par balles vendredi soir dans la province d’Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), selon la presse internationale.

« Au total, vingt-quatre personnes ont été tuées par balles et douze blessés », a déclaré le chef de secteur dans le territoire de Djugu. La tuerie a été attribuée à une milice active dans le nord de l’Ituri, frontalière de l’Ouganda et du Soudan du Sud, la Coopérative pour le développement du Congo (Codeco).

Ce bilan et l’identité des assaillants ont été confirmés par Alfred Alingi, administrateur du territoire de Djugu. Les assaillants étaient habillés en tenue militaire et « tiraient sur les civils le long de leur passage », a-t-il affirmé.

Frontalière de l’Ouganda et du Burundi, la province de l’Ituri est le fief de nombreux groupes armés qui terrorisent les civils et provoquent leurs déplacements. Elle a renoué avec les violences depuis fin 2017, essentiellement dans sa partie nord, le territoire de Djugu.

Entre 1999 et 2003, un conflit communautaire avait fait plusieurs dizaines de milliers de victimes jusqu’à l’intervention d’une force européenne. Le conflit opposait deux communautés, les Lendu, majoritairement agriculteurs, et les Hema, éleveurs et commerçants, dans cette province aurifère et pourvue de pétrole. Le groupe armé Codeco est une milice pro-lendu.

Le nouveau conflit, digne d’un « crime contre l’humanité » d’après les Nations unies, a déplacé des dizaines de milliers de civils fuyant les violences.

Dans la même catégorie