MAP L’intervention du Maroc à El Guergarat était nécessaire après l’épuisement des efforts diplomatiques (journaliste espagnol) MAP CHAN-Cameroun 2021 : Résultats des matches du mercredi 27 janvier MAP Pacte mondial sur les réfugiés : Participation marocaine à une consultation préparatoire de la Réunion de hauts fonctionnaires MAP CHAN (Cameroun-2021) : La sélection nationale affronte la Zambie en quarts de finale APS SALL PRÉOCCUPÉ PAR LE CONTRÔLE DE LA PROSPECTION GÉOLOGIQUE ET DES ACTIVITÉS D’EXPLOITATION MINIÈRE APS MACKY SALL APPELLE À DILIGENTER LA STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT DE L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ANGOP COVID-19: ANGOLA RECUPERA 214 PACIENTES E REGISTA 27 NOVOS CASOS AIP Côte d ‘Ivoire-AIP/ Un taux de 28% de décaissement des fonds du PAGEF à mi-parcours de sa mise en œuvre AIP Côte d’Ivoire – AIP/ L’université de Korhogo forme des greffeurs d’arbres à karité AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les risques naturels rendant la commune de Grand-Lahou et les villages côtiers vulnérables bientôt pris en charge

Côte d’Ivoire-AIP/Journée internationale des droits de l’enfant: Les parents exhortés à déclarer leurs enfants à l’état civil


  28 Novembre      10        Société (27884),

   

Bouaflé, 28 novembre 2020 (AIP)- La secrétaire générale de la préfecture de Bouaflé, Séka Lydie, appelle les parents à déclarer leurs progénitures à l’état civil.

« Le devoir du père et de la mère, c’est d’abord de donner une identité à leurs enfants », a-t-elle indiqué, samedi 28 novembre 2020, à Bouaflé, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale des droits de l’enfant, organisée par la direction régionale de la Famille, de la Femme et de l’Enfant en collaboration avec l’ONG Renaissance santé Bouaké (RSB).

Elle a demandé également aux parents de scolariser leurs enfants, notamment la jeune fille et de l’accompagner d’amour au cas où cette dernière contractait une grossesse.

« Une enfant qui tombe enceinte, ce n’est pas bon mais moi, je dirai à tout papa et à toute maman de lui accorder tout son amour pour que cette enfant puisse accoucher dans de bonnes conditions et de l’obliger à reprendre le chemin de l’école », a souligné Mme Séka.

Elle a encouragé les parents à responsabiliser leurs enfants dès l’âge de 10 ans, en leur apprenant à laver les assiettes, leurs vêtements, à balayer et à faire leur lit et à dialoguer, à discuter et à tenir un raisonnement cohérent.

Aux enfants, elle a demandé d’obéir, de respecter, d’écouter leurs parents et d’éviter de voler. « Je vous exhorte à être des enfants gentils, adorables. Des enfants bons, aimables et croyants », a-t-elle conseillé.

Deux sketchs sur le respect des droits de l’enfant et la scolarisation de la jeune fille ainsi que des jeux ont meublé cette célébration qui a enregistré la présence des directeurs et chefs de services ainsi que des chefs coutumiers.

Dans la même catégorie