ANP Niger : Le Gouvernement adopte le plan d’actions national de l’agenda « femme, paix et sécurité de 2ème Génération » ANP Le Niger adopte un document de Politique Nationale de la Migration pour la période 2020-2035 ANP Niger : Révision du statut autonome de la police nationale ANP Niger : Vers la réalisation de la Télévision Numérique Terrestre ANP Le Programme de Coopération entre le Niger et le Luxembourg prolongé et son budget revu à la hausse ANP Le Président Issoufou Mahamadou s’entretient avec le Secrétaire Exécutif du CILSS APS LES POPULATIONS INVITÉES À S’APPROPRIER SEN’EAU, « UN PATRIMOINE À 55 POUR CENT SÉNÉGALAIS’’ APS MÉDINA BAYE VA CÉLÉBRER LE MAOULOUD DANS LE RESPECT DES GESTES BARRIÈRES (PORTE-PAROLE) APS LE CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA MAGISTRATURE SAISI DU RAPPORT DE L’IGAJ SUR TÉLIKO APS REPLI DE 2, 5 % DU PIB AU 2E TRIMESTRE (ANSD)

Côte d’Ivoire-AIP/Les guides religieux musulmans instruits sur leur rôle en période électorale


  18 Août      8        Société (23166),

   

Man, 18 août 2020 (AIP) – L’organisation non gouvernementale « Djiguiya » a initié dimanche 16 août, un panel à la mosquée du grand marché de Man, autour du thème « Le rôle du dirigeant musulman en période électorale ».

Ce panel co-animé par Dr Mahy Touré, enseignant-chercheur de l’université islamique de la Malaisie, et le commissaire de police, Oumar Pegnan, du groupement mobile d’intervention de Man, ont permis s’appuyant sur des livres saints, de rappeler le premier rôle du musulman, qui est d’adorer, de rendre gloire à Dieu et de glorifier le prophète de l’islam Mohamed.

« Au-delà de ce rôle, le croyant doit s’efforcer d’être un modèle sans la société en s’impliquant de façon active à la vie de la nation à laquelle il appartient », a affirmé Dr Mahi Touré lors de son intervention.

Il a souligné également qu’il est primordial pour un musulman d’avoir un rôle à jouer dans le processus électoral mais que ce fait ne doit pas le conduire à un changement négatif au niveau du comportement.

« Il faut avoir la crainte de Dieu, inscrire la prière au centre de tout ce que nous faisons, bannir la violence, savoir protéger la vie humaine parce que nul ne doit tuer son prochain. Évitez de prendre de mauvaises décisions et pratiquez l’équité, la justice et le pardon qui sont des vertus prescrites dans le saint coran « , a-t-il soutenu.

Pour sa part, le commissaire Oumar Pegnan a affirmé que le dirigeant musulman, le guide, doit pouvoir engager ses fidèles à accomplir leur devoir civique à toutes les étapes du processus électorale. Toutefois il doit les sensibiliser à éviter de se laisser manipuler par les politiciens et faire en sorte que Dieu soit le plus présent dans leur vie.

Oumar Pegnan a rappelé que nul ne doit se rendre justice et qu’il existe des structures en charge des recours, que sont la Commission électorale indépendante (CEI) et le Conseil constitutionnel, en cas de non approbation des résultats issus des urnes.

« En tant que leader de la vie civile, vous devez être impartiaux dans vos appréciations devant vos fidèles, ne pas céder à la manipulation, à l’instrumentalisation, soyez des modèles pour vos communautés » a-t-il fait savoir.

(AIP )

amak/tm

Dans la même catégorie