APS LES COURS EN PRÉSENTIEL SUSPENDUS DANS LES UNIVERSITÉS POUR UNE SEMAINE AIP Législatives 2021: Le candidat RHDP félicite celui du PDCI-RDA à Daoukro AIP Législatives 2021: Le RHDP gagne trois sièges sur quatre à Aboisso et à Tiapoum ANP L’édition 2021 de la Journée Internationale de la Femme célébrée autour du « Leadership féminin dans un contexte de COVID-19 ANP Situation sociopolitique au Sénégal : La Commission de la CEDEAO appelle toutes les parties prenantes au calme et à la retenue ANP Violences post-électorales au Niger : La coalition « Bazoum 2021 » appelle à la préservation de la quiétude sociale APS LE COVID-19 DOIT AMENER A REPENSER LA PLACE DE LA FEMME, SELON UNE SPÉCIALISTE DU GENRE APS LA GENDARMERIE MET EN GARDE CONTRE LE PILLAGE DE SES CASERNES APS LES IBADOU RAHMANE LANCENT UN APPEL À LA RETENUE APS ALIOUNE BADARA CISSÉ À MACKY SALL : ‘’C’EST VOTRE VOIX QUE LE PEUPLE VEUT ENTENDRE’’

Côte d’Ivoire-AIP/L’ONG Fairtraide et les sociétés coopératives s’accordent sur les priorités du programme cacao 2021


  20 Février      13        Agriculture (1963),

   

Abengourou, 20 fév 2021 (AIP)-Un atelier a réuni, de mardi 16 à vendredi 19 février 2021 à Abengourou, une quinzaine de sociétés coopératives et l’ONG Fairtraide (commerce équitable) sur les priorités du programme cacao 2021.

Organisé par Fairtraide Labeling Organisations international (FLO), une association d’appui aux producteurs, l’atelier bilan de planification a vu la présentation de la nouvelle stratégie de l’ONG sur la période 2021-2025 et du programme de formation et d’activités des coopératives au cours de l’année 2021.

« Il s’agit de faire en de sorte que les coopératives aient une idée claire des activités cacaoyères pour un produit de qualité », a expliqué le responsable du programme Fairtraide, Konan Kouassi Roger. Il a ajouté qu’il est question de travailler sur le revenu vital pour que le producteur jouisse de son travail.

Selon M. Konan, pour obtenir le label de production, les producteurs doivent respecter les normes environnementales. « Il ne s’agit plus de faire des cultures extensives », a déclaré Konan Kouassi Roger.

Les échanges ont porté sur la question du genre qui doit être corrigée pour que les « femmes invisibles » dans la production s’impliquent et participent activement et jouent les premiers rôles.

La Côte d’Ivoire, première productrice avec 40 % de la production mondiale, est souvent indexée à cause du travail des enfants dans les plantations de cacao. Toutes ces questions ainsi que celles concernant la gouvernance des coopératives, les bonnes pratiques culturales ont été au centre des échanges afin d’apporter une solution à la durabilité du cacao ivoirien, a fait savoir le représentant de Fairtraide.

Sa démarche consiste à utiliser le commerce comme un levier de développement et de réduction des inégalités en veillant à la juste rétribution des producteurs et travailleurs. Sa vision, c’est d’avoir un monde dans lequel tous les producteurs peuvent bénéficier de substances sûres et durables.

Dans la même catégorie