GNA NPP delayed Bolga-Bawku-Pulimakom road construction GNA Ghana to host 2021 West Africa Conference on CelebrateLAB GNA Aburihene confers ‘maawerehene’ title on President Akufo-Addo GNA Dr Kingsley Nyarko donates street lights to Kwadaso Municipal Assembly AGP Tournoi UFOA U20 : La Guinée domine la Mauritanie (1-0). AGP Nzérékoré/Insécurité : Cinq bandits présentés aux autorités préfectorales AGP Nzérékoré/Covid-19 : 21 enseignants formés en technique de communication et d’engagement communautaire AGP Guinée/Santé : La prévalence nationale des MGF est de 95% selon l’enquête démographique de Santé Publique de 2018 AGP Guinée/Covid19 : ‘’Des Covid-héros’’ récompensés  par l’Agence More & More APS GESTION DES DÉCHETS : UNE CAMPAGNE POUR UN CHANGEMENT DE COMPORTEMENT LANCÉ À TIVAOUANE

Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’UE appelle les acteurs politiques ivoiriens à accélérer le dialogue


  23 Octobre      13        Politique (12978),

   

Abidjan, 23 oct 2020 (AIP)- L’Union européenne (UE) appelle les acteurs politiques ivoiriens à accélérer le dialogue sur les points de désaccord et à rejeter explicitement tout recours à la violence et à la menace.

Dans une déclaration rendue publique vendredi 23 octobre 2020, le du Haut représentant/Vice-président Joseph Borell déplore les graves violences de ces derniers jours et exprime son inquiétude devant le manque de consensus entourant le processus électoral.

Il appelle donc les institutions chargées des élections à tout mettre en œuvre pour la tenue d’un scrutin transparent et crédible, dont les résultats seront le reflet du vote des ivoiriens.

Joseph Borell s’inquiète aussi des tentatives d’empêcher les citoyens de pouvoir exercer leur droit de vote à quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire.

Environ 7,5 millions d’électeurs sont convoqués le 31 octobre 2020 à choisir parmi quatre candidats le prochain président de la République pour les cinq prochaines années. Deux des candidats officiels en lice ont appelé leurs militants et sympathisants à la désobéissance civile, estimant que la candidature du président sortant, Alassane Ouattara, est « anticonstitutionnelle et illégale ».

Dans la même catégorie