APS TOUTES LES PERSONNES AYANT COMMIS DES ACTES DE VANDALISME SERONT TRADUITES EN JUSTICE (MINISTRE) AIP Vers une collaboration entre la FAO et l’UNESCO en vue de réaliser les ODD en Côte d’Ivoire (Communiqué) AMI Ouverture du congrès constitutif de l’Union des anciens ministres de Mauritanie AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Plus 33.000 soldats pour sécuriser les élections législatives (CEMGA) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: La CEI Bouaflé déploie ses agents électoraux AIP Après la Côte d’Ivoire et le Ghana, la Guinée procède au lancement de la vaccination de masse contre la COVID-19 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le financement privé de la recherche publique au centre de la rentrée solennelle 2021 du CSRS AIP Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ La Cour suprême rejette le recours de l’opposant ghanéen John Mahama AIP Côte d’Ivoire-AIP/International/ RSF dénonce une série d’atteintes à la liberté de la presse au Sénégal (Communiqué) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : Divo ne doit plus se transformer en champ de batailles à l’occasion des élections (Wanep-CI)

Côte d’Ivoire-AIP/Un projet de formation à la sécurité maritime dans l’espace CEDEAO lancé à Abidjan


Abidjan, 26 jan 2021 (AIP)- Le projet de renforcement des capacités, dénommé « FORMAR », visant une meilleure application des lois dans la lutte contre la criminalité maritime dans la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a été lancé lundi 25 janvier 2021 à Abidjan.

Ce projet, d’un coût de 1,5 million d’euros (environ un milliard de FCFA), va permettre de financer 16 cycles de formation entre 2021 et 2024 de plus de 400 professionnels civils et militaires issus des pays membres et entre dans le cadre du soutien de l’Union européenne à la stratégie maritime intégrée de la CEDEAO.

Le directeur de cabinet du ministère des Affaires maritimes, Soro Dofangui Benjamin, a remercié les grands artisans du projet « FORMAR » dont les sessions de formation contribueront à rendre meilleures les stratégies de gouvernance des eaux maritimes.

Il a souhaité une attention soutenue des participants aux séances de formation maritime, estimant que c’est à ce prix que les Etats membres de la CEDEAO pourront contribuer à atteindre les objectifs de l’Organisation maritime internationale qui se résument dans la devise : sécurité, sûreté et efficacité de la navigation sur des océans propres, et participer ainsi au développement et à la durabilité de l’économie bleue.

Le représentant l’Union européenne, Michel Laloge, a félicité, pour sa part, l’Institut de sécurité maritime interrégional (ISMI) chargé d’assurer la coordination du projet et les coopérants français pour la richesse des formations offertes et la variété des 16 séances de formation qui concilient théorie et pratique, et font passer du régime pénal à la maintenance de bateaux, de l’inspection des pêches au blanchiment d’argent.

Cette cérémonie de lancement était couplée de l’ouverture de la première séance de formation du projet portant sur le thème « Répression des infractions commises en mer : piraterie maritime, vol à mains armées, immigration illégale, narcotrafic et pêche INN ».

Dans la même catégorie