MAP SM le Roi préside la cérémonie d’inauguration de l’écosystème du Groupe PSA au Maroc, une nouvelle illustration de l’excellence du « Made in Morocco » INFORPRESS INSP garante que a mortalidade infantil no período neonatal não é alarmante mas sim um desafio – INSP INFORPRESS Jorge Santos considera que o Tribunal de Justiça da CEDEAO é um instrumento privilegiado para proteger os cidadãos INFORPRESS Ministro do Turismo defende trabalho articulado entre Governo e privados para que cruzeiristas gastem mais no país ANP Mécanisme d’évacuation d’urgence des réfugiés : plus de 1300 évacués de la Libye au Niger réinstallés (HCR) AIB Les archivistes, les documentalistes et les bibliothécaires dénoncent les difficiles conditions de travail AIB Le président du Faso Roch Kaboré « ne semble pas comprendre que la réconciliation nationale est la seule voie de salut pour le Burkina Faso » (Yacouba Isaac) AIB Burkina : Le président Kaboré reçoit un rapport sur la libre circulation des personnes et des biens ACI CONGO: NÉCESSITE POUR LES ETATS D’HARMONISER LES POLITIQUES POUR FAIRE RÉGNER LA SÉCURITÉ ACI CONGO: CÉLÉBRATION DU 25EME ANNIVERSAIRE DU PARTENARIAT POUR LA CONSERVATION DU PARC NOUABALE-NDOKI

Côte d’Ivoire/ Assemblée nationale : L’examen et l’adoption du budget 2018 reportés à vendredi


Abidjan, 12 déc (AIP)-L’examen du projet de budget 2018 qui se déroulait mardi, à l’Assemblée nationale, en vue de son adoption, a été reporté à vendredi, par les députés membres de la Commission des affaires économiques et financières (CAEF).

Comme motif, les parlementaires ont souhaité plancher d’abord sur le budget alloué à leur institution avant l’examen et l’adoption de celui de l’Etat de Côte d’Ivoire.

Ainsi, après des débats et des pauses de plus de deux heures de temps, le président de la CAEF, Mamadou Sanogo, député circonscription de Ouaninou a précisé que le budget de l’Assemblée nationale sera examiné jeudi et celui de l’Etat de Côte d’Ivoire, vendredi.

« Les députés n’ont aucun problème avec le budget de l’Etat. Les textes de notre pays prévoient qu’avant l’examen du budget national que l’Assemblée nationale adopte son budget en interne », a-t-il indiqué.

Il a relevé que c’est la transmission tardive du budget 2018 à l’Assemblée nationale qui a occasionné cette situation.

«Je veux rassurer que les députés n’ont aucun problème avec le budget de l’Etat. C’est un problème interne des députés.  Ils veulent simplement voir les affectations des grandes masses du budget de l’Assemblée nationale, les rubriques et à quoi il servira », a justifié le parlementaire.

Cette situation de blocage est survenue après l’exposé des motifs présenté par le Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo.

Le député de la Commune de San-Pedro, Félix Anoblé, prenant la parole après le Secrétaire d’Etat, a souligné qu’avant l’examen du budget de l’Etat, il faudrait que la CAEF puisse statuer sur celui de leur institution d’abord, comme la loi l’indique

Cette motion, qui a été appuyée par une majorité de députés, a conduit au blocage des débats durant plus de deux heures.

« Ce n’est nullement d’obtenir un report ou un blocage quelconque mais de faire en sorte que les règles de la démocratie ivoirienne et les règles de la bonne gouvernance soient appliquées. C’est ce que recherche le Gouvernement dans son ensemble, les acteurs politiques avec à leur tête le président de la République. C’est ce que nous avons essayé de vouloir obtenir et nous l’avons obtenu », s’est réjoui le député de San-Pedro.

Le ministre d’Etat auprès du président de la République chargé du dialogue politique et des relations avec les institutions, Ahoussou Jeannot a précisé que le Gouvernement est toujours disponible à échanger sur les députés.

Le projet de budget 2018 s’équilibre en ressources et en charges à 6.756.257.616.332, en hausse de 4,8% par rapport au budget revisité 2017, d’un niveau de 6.447.638.712.432 francs CFA, indique-t-on.

bsp/fmo

Dans la même catégorie