MAP Ouverture à Marrakech des sessions ministérielles de la COM2019 MAP MCR, instrument clé pour atteindre les objectifs de développement en Afrique (commission de l’UA) MAP A 34 ans, la boxeuse kényane Fatuma Zarika n’envisage pas encore de jeter les gants GNA Two Hundred thousand cashew seedlings for farmers in Kwahu Afram Plains North GNA Takoradi office of GRA educates businesses GNA MTN extends public education to Western North Region APS MASSACRE DE PEULS À OGASSAGOU : LE FORUM RÉGIONAL AFRICAIN D’AMNESTY INTERNATIONAL DEMANDE UNE COMMISSION D’ENQUÊTE APS CAN U23 : VIRAGE ET TRIBUNE DÉCOUVERTE GRATUITS AU STADE LAT DIOR (FÉDÉRATION) APS FAN ZONE DE LA PROMENADE DES THIESSOIS : SOUS LES RAFALES D’AIR FRAIS, DES SUPPORTERS POUSSENT L’ÉQUIPE À LA VICTOIRE AGP Gabon : Ouverture à Lambaréné du championnat national U15 de football

Côte d’Ivoire/ Assemblée nationale : L’examen et l’adoption du budget 2018 reportés à vendredi


Abidjan, 12 déc (AIP)-L’examen du projet de budget 2018 qui se déroulait mardi, à l’Assemblée nationale, en vue de son adoption, a été reporté à vendredi, par les députés membres de la Commission des affaires économiques et financières (CAEF).

Comme motif, les parlementaires ont souhaité plancher d’abord sur le budget alloué à leur institution avant l’examen et l’adoption de celui de l’Etat de Côte d’Ivoire.

Ainsi, après des débats et des pauses de plus de deux heures de temps, le président de la CAEF, Mamadou Sanogo, député circonscription de Ouaninou a précisé que le budget de l’Assemblée nationale sera examiné jeudi et celui de l’Etat de Côte d’Ivoire, vendredi.

« Les députés n’ont aucun problème avec le budget de l’Etat. Les textes de notre pays prévoient qu’avant l’examen du budget national que l’Assemblée nationale adopte son budget en interne », a-t-il indiqué.

Il a relevé que c’est la transmission tardive du budget 2018 à l’Assemblée nationale qui a occasionné cette situation.

«Je veux rassurer que les députés n’ont aucun problème avec le budget de l’Etat. C’est un problème interne des députés.  Ils veulent simplement voir les affectations des grandes masses du budget de l’Assemblée nationale, les rubriques et à quoi il servira », a justifié le parlementaire.

Cette situation de blocage est survenue après l’exposé des motifs présenté par le Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo.

Le député de la Commune de San-Pedro, Félix Anoblé, prenant la parole après le Secrétaire d’Etat, a souligné qu’avant l’examen du budget de l’Etat, il faudrait que la CAEF puisse statuer sur celui de leur institution d’abord, comme la loi l’indique

Cette motion, qui a été appuyée par une majorité de députés, a conduit au blocage des débats durant plus de deux heures.

« Ce n’est nullement d’obtenir un report ou un blocage quelconque mais de faire en sorte que les règles de la démocratie ivoirienne et les règles de la bonne gouvernance soient appliquées. C’est ce que recherche le Gouvernement dans son ensemble, les acteurs politiques avec à leur tête le président de la République. C’est ce que nous avons essayé de vouloir obtenir et nous l’avons obtenu », s’est réjoui le député de San-Pedro.

Le ministre d’Etat auprès du président de la République chargé du dialogue politique et des relations avec les institutions, Ahoussou Jeannot a précisé que le Gouvernement est toujours disponible à échanger sur les députés.

Le projet de budget 2018 s’équilibre en ressources et en charges à 6.756.257.616.332, en hausse de 4,8% par rapport au budget revisité 2017, d’un niveau de 6.447.638.712.432 francs CFA, indique-t-on.

bsp/fmo

Dans la même catégorie