APS L’ADEPME A ACCOMPAGNÉ 16.446 ENTREPRISES EN DIX ANS (RESPONSABLE) APS CONCOURS BUSINESS PLANS : DES SUBVENTIONS DE 5 À 20 MILLIONS DE FRANCS AUX LAURÉATS APS OUVERTURE DES TRAVAUX DU CONSEIL PRÉSIDENTIEL DÉDIÉ À LA RELANCE DE L’ÉCONOMIE ANP L’ANP amorce la phase de sa réhabilitation (Directeur général) GNA Ghana needs more enforcement of environmental laws GNA President commissions Kasapreko juice and water Factory in Kwadaso GNA Your support and campaign for NPP victory is unprecedented-Speaker GNA Secessionists allegedly attack Volta STC yard, torch busses MAP Maroc-Afrique : La démarche marocaine puise substance et ambition dans une africanité de responsabilité, d’altruisme et de partage (M. Amrani) AIP La fourniture de l’eau courante rétablie à Tabou

Côte d’Ivoire: Bertoni Kouamé, nouveau porte-parole de la COSEFCI


  4 Août      5        Education (3568),

   

Songon – Le nouveau porte parole de la Coalition du secteur éducation/formation de Côte d’Ivoire (COSEFCI), Bertoni Kouamé, a été présenté, lundi 03 août 2020, à Yopougon, à la presse nationale, au cours d’une conférence de presse organisée au siège de l’organisation.

Les responsables syndicaux membres de la Coalition du secteur éducation/formation de Côte d’Ivoire ont procédé, jeudi 30 juillet 2020, au renouvellement de ses instances, en désignant le secrétaire général national du Réseau des instituteurs de Côte d’Ivoire (RICI), Bertoni Kouamé, pour une durée d’un an. Il remplace à ce poste Nomel Ako.

« Nous ne voulons pas considérer cette mandature comme une fin en soi mais et surtout, une opportunité pour apporter notre savoir faire au service des enseignants de Côte d’Ivoire à l’effet de trouver des solutions diligentes aux questions urgentes », a indiqué M. Kouamé.

Il a rappelé que les principales revendications de la COSEFCI tiennent en cinq points, à savoir la revalorisation des indemnités de logements des instituteurs et professeurs du secondaire, la suppression des cours de mercredi matin dans le primaire, le relèvement au double de toutes les primes liées aux examens scolaires et la rémunération de la surveillance de ces examens, le paiement de 500.000 francs CFA par enseignant ex-contractuel au titre des émoluments non perçus de janvier à mai 2014 et l’intégration à la fonction publique de 97 d’entre eux radiés en 2014 pour faits de grève, ainsi que la suppression de l’emploi d’instituteurs adjoints.

S’adressant aux enseignants, le porte parole de la COSEFCI, Bertoni Kouamé, il a promis de poursuivre la lutte pour la satisfaction de leurs revendications tout en les assurant que la COSEFCI demeurera aux côtés des enseignants pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

« Le deuxième défi que nous nous attèlerons à relever est sans nulle doute, le reversement des salaires des mois de mai 2019, de janvier et février 2020 », a-t-il ajouté.

La Coalition du secteur éducation/formation de Côte d’Ivoire (COSEFCI) compte en son sein huit syndicats du secteur éducation-formation du pays.

Dans la même catégorie