APS Samba Ndiobène Ka rassuré par les travaux du Promoviles à Rufisque APS Promovilles: lancement des travaux de deux voies pour désenclaver Tivaouane Peulh-Niaga APS Cinq joueurs sénégalais dans le onze-type du CHAN AIP Coupe du monde des clubs 2023: Al Hilal (Arabie Saoudite) s’impose devant Flamengo (Brésil) (1-0) AIP REVUE DE PRESSE : La remise du Prix Félix Houphouët Boigny à la Une des journaux AIP COVID-19: Cinq nouveaux cas enregistrés mardi AIP COVID-19: Le préfet de Tiébissou exhorte ses administrés à s’approprier la campagne nationale d’intensification de la vaccination AIP Les pouvoirs de l’ANP étendus par la nouvelle loi sur la presse APS Samba Ndiobène Ka « satisfait » de l’avancement des travaux de pavage à Biscuiterie APS L’Etat et le groupe de la BAD signent deux accords de financement

Côte d’Ivoire / Des ingénieurs et chercheurs s’initient à l’Internet des objets à l’ESATIC


  10 Mai      62        Technologie (781),

   

Abidjan, 10 mai (AIP) – Des ingénieurs et chercheurs se sont initiés à l’Internet des objets (IoT) et l’Intelligence artificielle (IA), lors du séminaire scientifique organisé du mercredi au vendredi, à l’Ecole supérieure africaine des TIC (ESATIC).

Placé sous le thème « IoT et intelligence artificielle: nouvel horizon du décisionnel », cette rencontre des professionnels des TIC vise à créer un cadre de collaboration entre les structures de recherches et les entreprises autour des questions associées de l’IoT et (IA).

« IO et IA participent également à donner une nouvelle vision de la performance économique de l’entreprise. Il importe par conséquent que les entreprises se l’approprient afin d’en faire des instruments au service de leur développement », a indiqué jeudi, le représentant du ministre de l’Economie numérique et de la Poste, Djoman Henri, à la cérémonie d’ouverture officielle.

Le directeur général de l’ESATIC, Adama Konaté, a saisi cette occasion pour lancer un appel aux entreprises de tous les secteurs pour qu’elles viennent les « challenger » en leur proposant des termes de recherches, en impliquant leurs enseignants dans la réflexion et le développement de leurs entreprises.

« Nous en profiterons pour nous instruire sur les modalités d’évaluation des enseignants-chercheurs et des institutions académiques selon le référentiel du CAMES », a-t-il dit.

Des panels, des conférences plénières, des séances de présentations des travaux de recherches ou d’étudiants et des formations ont meublé ce séminaire scientifique qui est à sa deuxième édition après celle de 2017.

Dans la même catégorie