ANP Le Comité animations culturelles et loisirs offre un concert de remerciement GNA Ghana reports on progress of implementation of SDGs at 2019 HLPF GNA Minority Leader submits nomination forms for fifth term GNA Don’t sacrifice others in the name of media freedom, NMC urges journalists GNA NPP National Chairman hosts leadership of NPP Loyal Ladies GNA Final framework on Safe and Responsible Journalism to be ready in November ACP Les membres du FCC appelés au respect de la vision de leur autorité morale ACP L’installation des membres du bureau définitif du Sénat fixé au samedi 27 juillet ACP Un envoyé spécial du Président Félix Tshisekedi à Washington ANP Dosso : Lancement de la caravane nationale de présentation des lauréats en journalisme

Côte d’ivoire : Des opérateurs économiques formés aux exigences de la métrologie à San Pedro


  17 Avril      28        Economie (24404), Entreprises (1271),

   

Abidjan, 17 avril 2015 -(AIP) – La Direction régionale du commerce, de l’artisanat et de la promotion des petites et moyennes entreprises de San Pedro a organisé mercredi et jeudi à l’intention des opérateurs économiques de la région un atelier de formation sur l’importance pour les entreprises et les commerces d’avoir des instruments de mesures fiables et de veiller à leur entretien.

La métrologie, a-t-on indiqué, intervient dans tous les domaines d’activités où l’on a recours à des instruments de mesure pour faire de la production ou une prestation de service, entre autres dans l’agro-industrie, la chimie, la médecine, l’industrie pétrolière, le commerce.

Le Directeur régional du ministère du commerce de San Pedro, Mme Gbayara Bernadette, a expliqué que la tenue de ce séminaire se justifiait en raison de la confusion de rôles créée l’année dernière par certains opérateurs balanciers agréés, cherchant à se substituer à l’administration du commerce dans la vérification des instruments de mesures dans le secteur de l’industrie.

Les animateurs de l’atelier, le directeur de la métrologie, du contrôle de la qualité et de la répression des fraudes, Yapi Georges Kouassi, et le Directeur du cabinet Tim et GS, Yves Ahoulé, ont souligné que les vérifications du bon état et du bon fonctionnement des instruments nouvellement acquis, réajustés ou réparés, ne sont pas des prérogatives des balanciers, mais des services du ministère du commerce.

«Le rôle des balanciers agréés n’est pas de faire la vérification des instruments de mesure importés. Leur rôle se limite à la délivrance de certificats d’étalonnage », a insisté Mme Gbayara.

Selon les animateurs de l’atelier, il appartient au ministère du commerce de faire la vérification primitive pour les instruments qui sont importés nouvellement en Côte d’Ivoire, de vérifier de façon périodique les instruments de mesure qui sont en usage sur tout le territoire national, et enfin de faire la surveillance qui est un contrôle répressif contre les opérateurs économiques qui n’ont pas soumis leurs instruments aux deux premières vérifications évoquées.

Les balanciers agréés, a-t-on expliqué, sont des opérateurs à qui le ministère du commerce a concédé une partie de ses pouvoirs pour leur permettre d’importer les instruments de mesure, les vendre, et faire la maintenance.

Le préfet de région, Ousmane Coulibaly, a invité opérateurs économiques à faire une bonne application de la métrologie pour la qualité de leurs produits et services et pour le bien des populations.

(AIP)
jmk/ask

Dans la même catégorie