APS L’ASSU OFFRE DES CONSULTATIONS MÉDICALES GRATUITES POUR LANCER SES ACTIVITÉS ANP Niamey : Lancement des initiatives de la BIT sur les sciences et la finance islamique ANP Bientôt un complexe commercial de l’université islamique à Niamey MAP Nigeria: six soldats tués dans une attaque de Boko Haram APS LE PM LANCE LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES DANS LE SALOUM AIP Côte d’Ivoire: Des résultats probants enregistrés à la caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) AIP Côte d’Ivoire: Un homme se suicide pour protester contre la conversion de sa femme au christianisme AIP Côte d’Ivoire: Les musulmans de Tiassalé invités à taire leurs querelles MAP La 2ème édition des rencontres africaines d’intelligence économique à Dakhla en juin prochain MAP Burundi: une famille de six personnes décimée par des pluies diluviennes

Côte d’Ivoire/ Deux collèges de Zuénoula en quarts de finale du concours de la non violence par le débat contradictoire


  13 Février      49        Education (5859),

   

Abidjan, 13 fév (AIP)- Le collège Olympe et le lycée moderne de Zuénoula sont qualifiés pour les quarts de finale du concours inter-écoles de la non violence par le débat contradictoire, initié par l’ONG Mauko éducation et développement (OMED).

Lors de la première phase des compétitions éliminatoires qui s’est déroulée, lundi, à Zuénoula, le collège Olympe a obtenu 276,50 points face au collège le Savoir qui a eu 268,50 points. Le lycée moderne opposé au collège Kanté Dondo, absent, a obtenu 208 points. La compétition s’est organisée autour deux débats qui ont porté sur deux thématiques à savoir « La présence d’un tuteur favorise toujours la réussite scolaire du jeune élève » et « Les grossesses en milieu scolaire sont dues à un déficit d’encadrement des élèves par les adultes ».

Le président de l’ONG OMED, Dosso Tiémoko et le jury ont prodigué des conseils aux équipes victorieuses afin d’améliorer leurs prestations lors de la manche des quarts de finale qui va opposer huit établissements des départements de Zuénoula, Sinfra et Bouaflé. Ils ont souligné que le collège le Savoir pourrait être repêché.

Des questions-réponses au public a meublé ce concours inter-écoles qui s’inscrit dans le cadre du projet de sensibilisation à la non violence par le débat contradictoire. Ce projet qui a bénéficié de l’appui du Secrétariat national au renforcement des capacités (SNRC) vise à réduire les comportements de nature violente chez les apprenants en les amenant à s’approprier les valeurs du débat contradictoire comme outil de prévention et de gestion pacifique des crises en milieu scolaire.

La deuxième et la troisième phase des compétitions éliminatoires ont lieu respectivement mardi à Bouaflé et mercredi à Sinfra.
(AIP)
ns/fmo

Dans la même catégorie