AIP Côte d’Ivoire/ Fête des mères : des détenues de la MACA cadeautées AIP La Côte d’Ivoire souhaite s’inspirer de la réussite du Japon AIP Côte d’Ivoire/ Les unités opérationnelles du SOSTECI de San Pedro dotées d’équipements AIP Côte d’Ivoire/ Une plateforme de professionnels recommandée pour la protection du patrimoine culturel et naturel GNA BOST MD Seeks GH 5 Million Cedis Damages from Sammy Gyamfi AGP Foot-Amical : Le Syli National de Guinée face au Raja et au Wydad (27 et 30 mai) GNA 4 Persons arrested for engaging in illegal mining GNA Two Chinese galamseyers arrested at Amenfi Central GNA Ghana loses 56 billion CFA annually on tomato importation ACP Début des spectacles au Festival international de percussions à Kinshasa

Côte d’Ivoire/ Deux collèges de Zuénoula en quarts de finale du concours de la non violence par le débat contradictoire


  13 Février      22        Education (4883),

   

Abidjan, 13 fév (AIP)- Le collège Olympe et le lycée moderne de Zuénoula sont qualifiés pour les quarts de finale du concours inter-écoles de la non violence par le débat contradictoire, initié par l’ONG Mauko éducation et développement (OMED).

Lors de la première phase des compétitions éliminatoires qui s’est déroulée, lundi, à Zuénoula, le collège Olympe a obtenu 276,50 points face au collège le Savoir qui a eu 268,50 points. Le lycée moderne opposé au collège Kanté Dondo, absent, a obtenu 208 points. La compétition s’est organisée autour deux débats qui ont porté sur deux thématiques à savoir « La présence d’un tuteur favorise toujours la réussite scolaire du jeune élève » et « Les grossesses en milieu scolaire sont dues à un déficit d’encadrement des élèves par les adultes ».

Le président de l’ONG OMED, Dosso Tiémoko et le jury ont prodigué des conseils aux équipes victorieuses afin d’améliorer leurs prestations lors de la manche des quarts de finale qui va opposer huit établissements des départements de Zuénoula, Sinfra et Bouaflé. Ils ont souligné que le collège le Savoir pourrait être repêché.

Des questions-réponses au public a meublé ce concours inter-écoles qui s’inscrit dans le cadre du projet de sensibilisation à la non violence par le débat contradictoire. Ce projet qui a bénéficié de l’appui du Secrétariat national au renforcement des capacités (SNRC) vise à réduire les comportements de nature violente chez les apprenants en les amenant à s’approprier les valeurs du débat contradictoire comme outil de prévention et de gestion pacifique des crises en milieu scolaire.

La deuxième et la troisième phase des compétitions éliminatoires ont lieu respectivement mardi à Bouaflé et mercredi à Sinfra.
(AIP)
ns/fmo

Dans la même catégorie