ANP Le Ministre de l’enseignement supérieur devant les députés nationaux ANP Décès du grand chancelier des ordres nationaux du Niger, le colonel Boulama ANP Armée de terre et gendarmerie : promotion de trois officiers généraux ANP La revalorisation des pécules de contractuels de santé: Ils passent de 55.000 F à 77.000 FCFA AGP Pénurie récurrente des produits pétroliers à Makokou AGP Gabon Oil Company réalise un résultat net de 18 milliards de francs CFA en 2018 MAP Le Groupe BOA, détenu par la BMCE-Bank, va distribuer environ 59 millions d’euros de dividendes pour l’exercice 2018 AIP Côte-d’Ivoire / Le nouveau code forestier présenté aux coopératives agricoles à Arrah AIP Près de 73% de femmes en couches ont accès aux centres de santé en Côte d ‘Ivoire (UNFPA) AIP Côte d’Ivoire / Le lycée moderne de Vavoua cambriolé

Côte d’Ivoire: ESI poursuit sa modernisation pour une accréditation de la commission des titres d’ingénieurs


  29 Novembre      70        Economie (23327),

   

Abidjan, 29 nov (AIP) – Après trois années d’exécution du programme de modernisation de l’Ecole supérieure de l’Industrie (ESI) de l’INPHB de Yamoussoukro inscrit au Contrat désendettement et de développement (C2D), les acteurs ont souhaité mercredi, à Yamoussoukro, la poursuite de la rénovation pédagogique et institutionnelle en vue d’une démarche d’accréditation de commission des titres d’ingénieurs (CTI).

A l’occasion du séminaire de clôture du projet, le directeur de projet le français Yves Roch a fait l’état des lieux et présenté les opportunités du programme de modernisation de l’ESI. Il indiqué dans les perspectives le développement de la formation par la recherche de thèse cotutelle, de la double diplomation, et de la formation complémentaire.

« Nous avons parcouru ensemble un bon bout de chemin mais je ne sais pas si nous avons réussi la révolution, seul l’avenir le dira », a fait savoir le directeur de l’École centrale de Lyon (ECL).

Franck Debouck a encouragé la réforme et exhorté les étudiants de l’INP-HB qui ont envie de contribuer à la transformation à prendre leur place dans le développement pour relever les nouveaux défis à savoir le réchauffement climatique, les énergies, les réseaux sociaux, le numérique, les migrations.

Le directeur général de l’INP-HB, Koffi N’Guessan a exprimé sa reconnaissance aux écoles, partenaires et aux entrepris qui ont accepté d’accompagner l’ESI. Il a promis la poursuite des actions de renforcement de la qualité du système de l’institut en visant l’accréditation des programmes par la commission des titres d’ingénieurs et l’intégration à la conférence des grandes écoles.

Dans le cadre de la mise en œuvre du Contrat de désendettement et de développement, l’INP-HB bénéficie d’un programme de réhabilitation de ses infrastructures et de réforme institutionnelle et pédagogique.

La première phase de ce programme a inscrit la modernisation de l’école supérieure d’Agronomie et de l’école supérieure d’Industrie (ESI) avec l’appui respectivement de Monpellier SupAgro et de l’École centrale de Lyon.

Financé par l’Agence française de développement (AFD) le programme débuté en février 2015 avec comme objectifs, la révision de la formation en vue d’une meilleure adéquation avec les besoins socio-professionnels, le renouvellement et l’adaptation des équipements pédagogiques et scientifiques, en lien avec les programmes de formation, le renforcement de capacité du personnel, et la mise en place d’un nouveau cadre de gouvernance au sein de l’ESI.

Dans la même catégorie