NAN CBN says 1m small holder farmers accessed finance through anchor borrowers NAN Centre urges FG to Prioritise whistle-blowers protection in anti-corruption fight AIP Des hommes invités à jouer un rôle prépondérant dans la lutte contre le cancer du col de l’utérus et du sein AIP L’avancement des travaux de rénovation du CFP de Gagnoa est à 70% (Mission BADEA) AIP Agboville : près de 4 millions de francs CFA collectés pour les travaux du temple de l’église Baptiste Œuvres et Mission MAP Skhirat: La réforme du CPS de l’UA doit être guidée par des « paramètres fondamentaux » (M. Jazouli) MAP Kenya: 61 médecins en grève depuis trois semaines licenciés par le gouverneur du comté de Laikipia AIP Kandia Camara remet plus de 26 millions FCFA aux femmes de Bayota AIP La chefferie de Gagnoa honorée par la secrétaire d’Etat aux droits de l’homme AIP Lancement à Sakassou de la Semaine d’intensification des activités de nutrition (SIAN)

Côte d’Ivoire : « Faro Faro » en apothéose de la programmation « DanseRaum » du Goethe-Institut


  28 Avril      132        Arts & Cultures (2542), Musique (489), Photos (21128),

   

Abidjan, 28 avril 2015 -(AIP)- Le Goethe-Institut Côte d’Ivoire organise, mercredi, une programmation « DanseRaum » spéciale à l’occasion de la Journée internationale de la Danse, avec le spectacle « Faro Faro » de Massidi Adiatou de la Compagnie N’Soleh.

Pour sa dernière programmation de la saison 2014-2015, avant le festival de danse contemporaine Afrik Urban Arts 2015, les Compagnies N’Soleh et Les Pieds dans la marre, organisent ce spectacle sous la direction artistique de Jenny Mezile et Massidi Adiatou, en partenariat avec le Goethe-Institut.

Le projet « Faro Faro » de Massidi Adiatou de la Cie N’Soleh est « un projet de développement culturel sur les danses urbaines qui hantent le cœur des quartiers africains et en particulier des grandes villes ivoiriennes », explique un communiqué du Goethe-Institut dont l’AIP a reçu copie mardi.

Depuis la fin de la crise postélectorale, ce qui était une mode, est devenue, à Abidjan, un style de danse de rue avec une expression spectaculaire. Les danses issues du coupé décalé se transcendent en virtuose et en impressionnisme. Les corps percutent la musique, le vêtement se colle au geste, la danse harmonise le style. Cette danse urbaine trouve l’originalité de son imagination à travers les évènements sociopolitiques de son temps.

« Faro Faro » est la première création des danses urbaines africaines qui réunira des danseurs ivoiriens, sénégalais et guinéens.

(AIP)

aaa/akn/kam

Dans la même catégorie