APS APRÈS 2008, KOTO DEVANT LE DÉFI DE QUALIFIER UNE SÉLECTION SÉNÉGALAISE CONTRE LE SYLI APS L’OMVS SOUHAITE RENFORCER SA DYNAMIQUE AU NIVEAU DES ETATS (HAUT COMMISSAIRE) AGP Conakry: Fin des travaux des journées nationales de Concertation sur le HADJ APS SADIO MANÉ : « LA COMPARAISON AVEC SALAH EST GÊNANTE » APS ENFANT, SADIO MANÉ RÊVAIT DE JOUER À LAT DIOR APS TAMBACOUNDA : LE PACASEN EXPLIQUÉ AUX COLLECTIVITÉS TERRITORIALES MAP Le Burkina Faso éliminé de la CAN-2019 MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines ANGOP Hyundai va monter des véhicules en Angola

Côte d’Ivoire/ Fin de la défécation à l’air libre pour 13 villages du département de Dimbokro


Abidjan, 29 juin 2017 – (AIP) – En vue d’améliorer leur cadre de vie, les populations de 13 villages du département de Dimbokro ont mis fin à la défécation à l’air libre (FDAL) en construisant dans leur aire géographique, 474 latrines au cours d’un projet dénommé Assainissement total piloté par la communauté (ATPC) initié, il y a six mois dans la région du N’zi par l’ONG Habitat for humanity Côte d’Ivoire conduite par son président national, Yao Jean Jacques.
Lors d’une cérémonie présidée, mercredi, par le secrétaire général 2 de préfecture, Mme Vé Kossonou, en présence du directeur de l’assainissement en milieu rural, M’bra Hélène Yocoli, les villages qui ont construit des latrines pour mettre fin à la défection à l’air libre ont reçu chacun une attestation et un kit composé de brouettes, de pancartes, de râteaux, de pelles, de pioches, de balais, de seaux et divers produits d’entretien.
Yao Jean Jacques a salué la mobilisation des populations du N’zi autour de ce projet. Il a révélé que l’accès à l’assainissement en milieu rural est très faible en Côte d’Ivoire et fait remarquer que 51% de sa population rurale continuent de défèquer à l’air libre. « Nous célébrons les villages pilotes. Nous pensons que d’ici fin 2017, nous aurons zéro défécation à l’air libre dans le département car tous les villages adhèreront au projet. Nous sommes disposés à travailler avec tout le monde », a-t-il souligné, rassurant sur la mobilisation de tous les partenaires.
Pour la première responsable de la direction de l’Assainissement en milieu rural qui a exprimé sa joie de voir les populations adhérer au projet, cette cérémonie est la célébration de la vie. Car elle permet aux populations des villages qui ont construit des latrines d’éviter les conséquences néfastes de ce phénomène notamment les maladies. « Il ne faudrait plus que dans ce pays, des populations continuent de se soulager en brousse », a-t-elle exhorté les populations.
(AIP)
ik/fmo

Dans la même catégorie