APS COUPE DU MONDE EN CHINE : LE SÉNÉGAL QUALIFIÉ APS A SAKKAL, LE VÉCU D’UN ÉDILE DE 81 ANS POUR LA RÉÉLECTION DU PRÉSIDENT SORTANT ACAP Le CNLS entame les préparatifs de la journée du partenariat national « zéro discrimination liée au VIH en RCA » APS L’IMAM DES HLM SHELTER AUX JEUNES : « CHÉRISSEZ VOTRE PAYS PLUS QUE TOUT » MAP Le Niger se félicite de la contribution du Maroc à l’organisation du Sommet de l’UA à Niamey GNA GSA, CID closes down illegal gas cylinder plant GNA Agronomist advocates irrigation farming to supplement rain-fed agriculture GNA Banker, businessman granted GHC650,000 bail for stealing and abetment APS SEYDOU DIOUF : ‘’LA MARCHE D’UN PAYS NÉCESSITE UNE PERMANENCE DANS L’ACTION’’ MAP La MAP et la FAAPA font don d’équipements techniques à l’Agence congolaise d’information

Côte d’Ivoire-Inter / COP 23 : les pays en développement mettent la pression sur la négociation climat


   

Abidjan, 10 nov (AIP) – Les pays en voie de développement ont demandé aux pays développés, le respect de leurs engagements climatiques, au cours de la première semaine de Conférence climat à Bonn en Allemagne.

Selon l’AFP, les négociations au sein de la COP23 de l’ONU se poursuivent jusqu’à mercredi au niveau des délégués des 197 Etats, qui céderont ensuite la place aux responsables politiques, en présence de l’Allemande Angela Merkel, du Français Emmanuel Macron, de chefs d’Etats africains.

Deux ans après l’adoption de l’accord de Paris, les pays commencent juste à définir les règles de son application. Un processus technique censé aboutir fin 2018 à la COP24.

Mais d’ores et déjà, au terme d’une année secouée par des cataclysmes météorologiques, les pays en développement sont venus à Bonn avec un message pour les pays riches, accusés de manquer à leurs promesses.

« Tout ce que nous demandons est la concrétisation en actions de cette urgence, et ce (avant) 2020 », a indiqué Walter Schuldt, président équatorien du groupe des G77 (134 pays en développement).

« La technologie existe, le capital existe, l’urgence existe. Ce qui manque, c’est la volonté politique des pays développés très émetteurs », a critiqué le négociateur du Nicaragua Paul Oquist.

Démarrée le 6 novembre, la COP 23, s’achève le 20 novembre, après 15 jours de discussion.

kam

Dans la même catégorie