ABP Louis Vlavonou échange avec des délégations de l’AS-NAP Bénin et du HAR ABP Les ministres Attanasso et Kakpo ont lancé les épreuves du Bac 2019 au Ceg Akpro-Missérété GNA Des absents au baccalauréat à Savalou GNA Wa Municipal landfill site to be relocated after community agitation GNA Headmistress of BOSTEC appeals for infrastructure to boost free SHS GNA Excessive abuse of agro-chemical, threat to consumers and environment ANP Lutte contre le terrorisme : 18 ‘’terroristes’’ et 5 autres arrêtés dans une opération conjointe (ministère de la défense) ABP Le plan de communication des actions du PAG au cœur de la CAD/Atl-Lit ABP Le rapport d’activités à mi-parcours de la DDAEP examiné à la conférence administrative départementale du Couffo INFORPRESS Administrador do porto da Praia diz que turismo de cruzeiros teve evolução positiva de 25 % na última década

Côte d’Ivoire/ Inter/ Le fils du président ougandais nommé numéro deux de l’armée


  20 Février      23        Société (49926),

   

Abidjan, 20 fev (AIP)- Le lieutenant-général Kainerugaba Muhoozi, le fils du président ougandais Museveni, a été nommé mardi, numéro deux de l’armée ougandaise.

Selon les personnes averties, Muhoozi est considéré comme un probable successeur du président Museveni, mais son père, âgé de 74 ans, nie avoir pour ambition de faire entrer son fils aîné en politique ou d’en faire son dauphin. Mais, au cours des six dernières années, Kainerugaba Muhoozi a été promu trois fois au sein de l’armée ougandaise.

La dernière nomination le place à un grade juste au-dessous de son père, le président Museveni, qui est lui-même général et numéro un de l’armée. Depuis 2017, il est conseiller du chef de l’Etat pour les opérations spéciales, un poste qui relève, en pratique, du domaine civil.

D’autres officiers qui ont travaillé en étroite collaboration avec le lieutenant-général Muhoozi ont également été promus. Ce sont au total, plus de 2.000 soldats qui ont été récemment été élevés à des échelons supérieurs.

Le président Museveni a accédé au pouvoir à la suite d’une rébellion de cinq ans. Réélu en février 2016 pour un cinquième mandat, il est au pouvoir depuis 33 ans.

Dans la même catégorie