AGP Labé-Jeunesse : Des jeunes en conflit à Djonfo, Le préfet de Labé appelé en renfort AGP Boké-Société : Le président des transporteurs miniers pour la préservation de la paix GNA Let’s develop our own education models – Prof Opoku-Agyemang GNA COCOBOD to distribute 60 million hybrid seedlings to farmers GNA Foreigners cannot engage in retail business – Kyei-Mensah-Bonsu APS HUIT BASKETTEURS SÉNÉGALAIS SÉLECTIONNÉS POUR UN CAMP DE ‘’BASKETBALL WITHOUT BORDERS’’ À DAKAR APS AHMAD GAMAL, HANDICAPÉ VISUEL, STAR DE LA CAN 2019 APS CAN 2019 : ALIOU CISSÉ ET DJAMEL BELMADI SERONT FÊTÉS À CHAMPIGNY-SUR-MARNE (MEDIA) AIP Côte d’Ivoire / L’ANADER propose l’hydroponie, nouvelle pratique agricole comme solution à la pression foncière AIP Côte d’Ivoire/Affectation en 6ème : le ministère de l’Education nationale innove avec les inscriptions en ligne

Côte d’Ivoire/ Inter/ L’Unicef appelle à des efforts pour la survie des nouveau-nés à la naissance


  2 Janvier      21        Société (50967),

   

Abidjan, 02 jan 2018 (AIP)- le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef) appelle les pays du monde entier à s’assurer que davantage de nouveau-nés survivent à leurs premiers jours de vie.

« La résolution de l’UNICEF pour cette nouvelle année est d’offrir à chaque enfant plus d’une heure, plus d’un jour, plus d’un mois de vie, soit en un mot, la vie et non la survie », explique Stefan Peterson, Chef Santé à l’UNICEF.

« Nous appelons l’ensemble des gouvernements et de nos partenaires à rejoindre notre action qui vise à sauver la vie de millions d’enfants au moyen de solutions éprouvées et peu onéreuses ».

D’après les estimations selon l’unicef, plus de la moitié des naissances qui ont eu lieu le 1er janvier 2018 se sont produites dans neuf pays à savoir l’Inde (69.070), la Chine (44.760), le Nigeria (20.210), le Pakistan (14.910), l’Indonésie (13.370), les États-Unis (11.280), la République démocratique du Congo (9.400), l’Éthiopie (9.020), et le Bangladesh (8.370) et que parmi ces enfants, certains n’ont pas survécu à leur premier jour de vie.

Alors que les causes de ces décès auraient pu être évitées ou traitées telles que la prématurité, les complications lors de l’accouchement ou encore les infections comme la septicémie et la pneumonie, a souligné l’Unicef.

(AIP)

sdaf/akn/fmo

Dans la même catégorie