NAN CAN re-elects Ayokunle as President NAN Dangote Foundation donates foodstuffs to 3,750 women in Daura NAN CAN to elect new presidential GNA Stakeholders to develop a strategic action plan to guide malaria activities GNA Pupils receive “How to Make Good Choices” book GNA ECOWAS partners EU on combating piracy and maritime criminality MAP L’école 1337 rejoint le nouveau réseau international 42 Network (communiqué) Inforpress São Vicente: Associação de Peixeiras do Mindelo apresentada à população no próximo sábado Inforpress Circulação de informações nas redes sociais dá mais responsabilidade aos jornalistas – chefes de redacção da Lusa Inforpress Restos mortais do bispo emérito Dom Paulino serão sepultados na Pro-catedral Nossa Senhora da Graça

Côte d’Ivoire: La chefferie traditionnelle sollicitée pour la conclusion de l’accord APV-FLEGT


  22 Septembre      65        Développement durable (3819), Economie (23946),

   

Abidjan, 22 sept 2017 (AIP) – Une équipe du Groupe national de travail de Côte d’Ivoire (GNTCI) pour la gestion durable des forêts et la certification forestière a rencontré jeudi à Yamoussoukro, la Chambre des rois et chefs traditionnels pour solliciter leur implication dans la conclusion de l’accord APV-FLEGT et sa mise en œuvre prévue pour 2018.

Le point focal national de l’APV-FLEGT, le capitaine Sylla Cheick Tidiane a expliqué que la problématique réside dans la définition consensuelle de la légalité du bois en Côte d’Ivoire, et le développement d’un système de vérification de la légalité et de la traçabilite du bois y compris pour le marché national.

Il s’agit également de l’amélioration de la participation et de la transparence dans le secteur forestier, des stratégies de gestion des ressources forestières prenant en compte les questions de gouvernance et de lutte contre le chargement climatique.

Le capitaine Sylla a insisté sur le rôle indéniable de la chefferie traditionnelle, l’un des quatre collèges de l’organisation de la partie ivoirienne, proche des communautés et grand sachant des réalités et des problèmes du foncier rural, dans la consultation, l’information et la sensibilisation des populations.

La rencontre d’échange et recueillement d’avis a été l’occasion pour le coordonnateur national du GNTCI, Hilaire Yaokokoré Béibro de présenter le projet de renforcement des capacités des acteurs non-étatiques à améliorer les processus APV-FLEGT et REDD+, en vue d’une meilleure gouvernance et gestion inclusive, transparente et responsable des forêts en Afrique de l’Ouest.

En Afrique de l’Ouest, l’Accord de partenariat volontaire pour l’application des réglementations forestières gouvernances et échanges commerciaux (APV-FLEGT) est une initiative de l’Union européenne et du mécanisme de Réduction des émissions dues à la déforestation et la dégradation forestière (REDD+). Ils sont devenus les principaux moteurs des réformes de la gouvernance forestière et l’utilisation des terres actuellement en cours au Ghana, au Liberia et en Côte d’Ivoire.

(AIP)
nam/cmas

Dans la même catégorie