GNA FIFA unveils Grassroots Project for « The Best FIFA Football Awards » GNA Arthur And Azure Win 2018 Big Millennium Marathon GNA Ghana’s Ampah wins Gauteng North Junior Open Tourney ACP Le nouveau directeur régional d’Afrique centrale de l’AUF pour la plus grande ouverture des établissements de l’ESU ACP Appel à se manifester dans le programme de l’auto-évaluation des universités africaines ACP Mobilisation des compagnons de M’zee L.D. Kabila autour du candidat Emmanuel Shadary MAP Le Président malien reçoit à Bamako M. Saâd Eddine El Othmani MAP Tournoi international de Savate de Dakar : belle victoire de la Marocaine Oumaima Belouarath ACP L’appui de l’ASBL CAVTK aux agriculteurs et aux éleveurs congolais par des conseils techniques ACP Recrutement au master régional en Gestion des environnements littoraux et marins (GIELM) à l’AUF

Côte d’Ivoire / La communauté d’Agbaou plaide pour une augmentation des fonds reversés par Andeavour mining


  9 Avril      141        Société (42847),

   

Abidjan, 09 avr (AIP) – La communauté villageoise d’Agbaou a plaidé auprès du comité de développement local minier (CDLM), pour une augmentation des fonds qui leur sont reversés annuellement par la société minière Andeavour mining en tenant compte des risques d’impacts subis par le village, situé à 37 km de Divo.

Selon la communauté villageoise d’Agbaou qui s’exprimait samedi lors d’un entretien réalisé dans le cadre d’une prospection pour une enquête sur le thème « Quelle gestion des Comités de Développement Local Minier (CDLM), trois ans après ? »,  la répartition de manière égale des fonds reversés annuellement par la société minière Andeavour entre les cinq villages est une injustice pour le village d’Agbaou parce que contrairement aux quatre autres, ce village à environ un kilomètre subit directement les effets néfastes des actions d’exploitation de la mine.

La communauté villageoise d’Agbaou, composée du chef du village, Grah Yao Aïtti, du chef de terre, Gbakalé Nda, de la présidente des femmes, Koffi Amanan, des notables, Koffi Douffi Emmanuel et  Menan Jean-Luc, de l’ex membre du CDLM, Grah Salomon et du président de la commission électorale indépendante locale, Gbakalé Gbolou,  souhaite qu’une grande partie lui soit attribuée, indique-t-on.

Conformément à l’article 125 du code minier ivoirien, il est crée pour chaque exploitation minière, un comité de développement local minier pour mettre en œuvre annuellement  des  projets  économiques et sociaux identités sur la base des besoins formulés par les localités affectées à travers un fonds par l’exploitation minière.

sdaf/kam

Dans la même catégorie