MAP Guelmim: la BAD lance le programme Souk At-tanmia pour soutenir l’entrepreneuriat MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines AIP Côte d’Ivoire/ Les résultats de la 24è journée du championnat de ligue 1 MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique AIP La CAF réduit le nombre des clubs ivoiriens en coupes interclubs MAP FIAB-2019 à Essaouira: Focus sur la beauté et l’innovation comme vecteurs de l’économie responsable en Afrique MAP La sécheresse réduirait de 1 point de pourcentage les prévisions de croissance économique du Kenya pour 2019 (Banque centrale) ACP Une marche de soutien au Président de la République suite à l’annulation de la condamnation de Moise Katumbi Chapwe ACP Les prix de la viande, du poisson, du poulet et du sucre en hausse sur le marché kinois

Côte d’Ivoire/ La construction d’un centre de santé interrompue par une tornade à Nangoniékaha


  12 Septembre      56        Santé (6661),

   

Niakara, 12 sept 2018 (AIP)-Les habitants et ressortissants de Nangoniékaha, dans la sous-préfecture d’Arikokaha, département de Niakara (région du Hambol), ont démarré, fin 2017,  la construction d’un centre de santé dont les murs se sont écroulés suite à une tornade survenue en mars 2018, a appris l’AIP sur place ce mardi.

Un centre de santé rural, sensé comprendre une maternité et un dispensaire, grâce à l’engagement des fils et filles de Nangoniékaha, peine à redécoller, le projet ayant été interrompu par une violente tornade,  le 1er mars 2018, en fin d’après midi.

« Nos efforts, tant financiers et physiques que psychologiques, ont été anéantis par la nature qui a, non seulement démoli les murs du bâtiment sanitaire, mais aussi, décoiffé un de nos bâtiments scolaires », a révélé Pénatylé Touré,  vice-président de « Kahagnombo  » de Nangoniékaha, dénomination de la mutuelle locale de développement.

Selon M. Touré, le bâtiment sanitaire n’attendait que les travaux de chaînage lorsque survint le sinistre. Depuis lors, plus rien.

La mutuelle « Kahagombo » avait  inscrit la réhabilitation du bâtiment scolaire décoiffé, comme une priorité. Une réfection déjà achevée à l’EPP Nangoniékaha. Cependant, les travaux du projet sanitaire ont, quant à eux,  pris du plomb dans les ailes et ce, amèrement, avoue-t-on, ici.

« Je voudrais lancer un appel pressant, d’abord, à tous les fils et filles de Nangoniékaha mais aussi, aux autorités ivoiriennes et autres bonnes volontés en vue de leur soutien afin que notre  projet sanitaire puisse redémarrer », a-t-il conclu.

Dans la même catégorie