MAP COM2019: Focus sur les politiques budgétaires, le commerce intra-africain et le secteur privé à l’ère du numérique MAP L’Afrique abrite le plus grand nombre de déplacés internes (Vice-secrétaire générale de l’ONU) ANGOP PR considera Cuito Cuanavale património da África Austral APS CONTRE MADAGASCAR, ALIOU CISSÉ PROMET DE METTRE  »LA MEILLEURE ÉQUIPE POSSIBLE » APS LA RÉPONSE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES REQUIERT L’IMPLICATION DE TOUS LES ACTEURS (VICE-MINISTRE POLONAIS) APS MACKY SALL INVITÉ À ŒUVRER POUR  »UNE SOCIÉTÉ SANS ENFANT MENDIANT, NI DÉFICIENTS MENTAUX EN ERRANCE (…) ». MAP Mali: au moins une cinquantaine de civils tués dans l’attaque d’un village peul ACP RDC: Le secrétaire de l’OIF s’entretien avec les femmes entrepreneures ACP La TICAD souligne l’importance des infrastructures de base dans le développement de la RDC ACP RDC: Démarrage des opérations de contrôle de l’application du SMIG dans le secteur du commerce

Côte d’Ivoire: La technologie satellitaire STARLING, solution pour freiner la déforestation


  20 Décembre      33        Téchnologie (909),

   

Abidjan, 20 déc (AIP) – Une technologie satellitaire, dénommée STARLING, a permis de découvrir avec un taux de précision de 94%, les cultures de cacao pratiquées dans la forêt du Cavally (Ouest), l’une des dernières forêts classées de la Côte d’Ivoire qui enregistre plusieurs aires protégées transformées en cultures de cacao qui accélèrent la destruction de son couvert forestier.

Dans le cadre d’un projet pilote réalisé de décembre 2017 à juillet 2018, STARLING a combiné images satellites haute résolution et images radar en vue de permettre une surveillance non biaisée des modifications du couvert forestier surtout celles en dessous de la canopée, étage supérieur des arbres, indique Gérôme Tokpa, responsable Afrique de l’ONG The Forest Trust (TFT).

Il fait savoir qu’ayant identifié l’une des principales limites de la surveillance des forêts ivoiriennes, l’ONG The Forest Trust (TFT) qui deviendra à partir de janvier 2019 Earthworm Foundation (EF), s’est associée à la société de développement des forêts (SODEFOR) pour détecter les changements sous la canopée.

Cette technologie a détecté les perturbations de la forêt sous la canopée, lui permettant de découvrir le cacao cultivé dans la forêt de Cavally avec un taux de précision de 94%. En utilisant STARLING, la SODEFOR a pu rapidement apercevoir le cacao nouvellement planté. Cette solution va permettre de mettre un terme à la destruction irréversible des forêts classées en Côte d’Ivoire. Car, en plus de sa capacité à détecter les perturbations du couvert forestier, STARLING émet très rapidement des alertes permettant à la SODEFOR de prendre des mesures rapides et ciblées.

Jusqu’à présent la SODEFOR avait du mal à surveiller les zones forestières telles que le Cavally pour détecter leur empiétement. La déforestation induite par le cacao est, en effet, difficile à détecter sous l’épais couvert feuillu des arbres (la canopée). Au début, les plants de cacao ont besoin de l’ombre des grands arbres qui composent le couvert forestier pour se développer. Ce n’est que lorsque les cultures poussent et qu’elles ont besoin de plus de soleil que les plus gros arbres de la forêt sont détruits, une étape trop tardive pour une intervention efficace de la SODEFOR.

Le directeur général de la SODEFOR, le colonel Mamadou Sangaré avait effectué une mission en novembre 2017 à Toulouse en France en vue de présenter ses besoins à Airbus, une compagnie spécialisée dans l’aéronautique, l’espace et les services associés. Cette mission a eu pour fruit l’adaptation de l’outil d’imagerie satellitaire STARLING, aux besoins de la SODEFOR.

Organisation à but non lucratif, l’ONG TFT accompagne les entreprises dans la construction de chaînes d’approvisionnement qui bénéficient à l’environnement et aux populations. Ses experts sociaux et environnementaux travaillent dans plus de 25 pays pour assurer une production de matières premières dans le respect de la planète et des populations. En janvier 2019, TFT deviendra une fondation, Earthworm Foundation, en vue de mieux aligner son image à ses six domaines d’activités que sont les sols, les paysans, les forêts, les communautés, les ouvriers et les océans.

Dans la même catégorie